La bonne nouvelle du jour

Les deux journalistes français Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier et le dernier de leurs trois accompagnateurs ont été libérés ce 29 juin après un an et demi de captivité. L’information a été confirmée par Nicolas Sarkozy et François Fillon.
Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, qui travaillaient pour un magazine de la chaîne publique France 3, ont été enlevés le 30 décembre 2009 à 60 km de Kaboul, dans la province de Kapisa, région sous contrôle sécuritaire des troupes françaises. Ils étaient aux mains des talibans.

Information officiellement confirmée

« Le président de la République annonce la libération de nos deux compatriotes Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, ainsi que de leur interprète Reza Din ». Le communiqué de la présidence tombe et au même moment le premier ministre français, François Fillon, a confirme l’information devant l’assemblée nationale: « cela fait quelques heures que nos deux otages sont entre les mains des forces françaises en Afghanistan. Nous attendions que les familles et les proches soient prévenues de la bonne nouvelle avant d’annoncer à tous la libération de nos deux compatriotes ».

Le dernier accompagnateur aussi libéré

Elise Lucet, collègue des deux journalistes et présentatrice du 13h sur France2, a précisé que le dernier des trois accompagnateurs avait été libéré ce 29 juin. Les deux autres accompagnateurs avaient déjà été libérés.

547 jours de captivité

Le compteur qui semblait ne devoir jamais s’arrêter sur les plateaux des JT des chaînes d’informations françaises restera donc bloqué à 547 jours. Un an et demi de captivité pendant lequel la mobilisation des rédactions de France Télévision n’a jamais faibli.

Pas de précision sur les conditions de la libération…….

Les conditions de la libération des deux journaliste sont encore inconnues. Les revendications précises des ravisseurs n’ont pas encore été rendues publiques.

Retour en France jeudi à 8h

Florence Aubenas, ex-otage en Irak et journaliste, a confié à l’antenne de France24 que les deux hommes devraient revenir en France ce jeudi à 8h du matin.

Sarkozy a appelé les familles (Il se fait » mousser » !!)

C’est le président Nicolas Sarkozy qui aurait lui-même téléphoné aux familles d’Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier pour leur annoncer la grande nouvelle.(Espèrant gagner quelques electeurs parmi la famille?)

Correspondance absurde

Lettre d’un fils dans le besoin, à ses parents radins.
« Mes chers parents, j’espère que vous allez bien et que le magasin prospère toujours. Moi de mon côté tout va mal. J’ai une maladie incurable, je suis dépressif, j’ai perdu toute ma famillle dans un accident de la route et pour couronner le tout, j’ai perdu mon emploi et ma maison. Je suis devenu un SDF. Je suis désolé de vous demander votre aide, mais ma situation est tellement intolérable, que je pense souvent au suicide. Aidez-moi, je vous en supplie ;
votre fils.
Tom
PS : je regrette de vous avoir envoyé cette lettre et espère que le facteur la perdra…

Quelques jours plus tard, la réponse de la famille :
« Cher fils, ton voeu a été exaucé ; le facteur a perdu la lettre.
Papa et maman qui t’aiment

Ferrat censuré (j’ai découvert cette chanson aujourd’hui à la radio)

Bizarre tout de même qu’elle ait été censurée alors que d’autres de Ferrat plus politiques sont passées?

Mais bien écouter les paroles jusqu’à la fin…….


Le texte:

Parole de Viperes Lubriques:

Je te mange à la croque au sel
Ton vice est mon péché véniel
Mais si je dis dans ma chanson
Qu’aimer c’est pas la communion
Que les versets de mes prières
Sont bannis dans nos séminaires
Que je te prends très rarement
Comme on prend le saint sacrementIl est certain que mes écrits
Feront d’la peine au pape
Il est certain que ses écrits
Feront d’la peine au pape
Je crains que les enfants d’Marie
A jamais n’m’échappent
Il craint que les enfants d’Marie
A jamais n’lui échappentSi je racontais nos fantasmes
Et comment tu prends ton orgasme
Comment tu peux trouver suave
De jouer ma petite esclave
Comment c’est bien plus rigolo
D’être ton petit gigolo
Comment parfois je tyrannise
Tendrement ma putain soumise

Je me ferais traiter d’sado
De petit sadique
Il se ferait traiter d’sado
De petit sadique
Je me ferais planter dans l’dos
L’épée juridique
Il se ferait planter dans l’dos
L’épée juridique

C’est pourquoi j’aime mieux qu’on taise
Ce qui brûle en tes yeux de braise
Car si je disais par ailleurs
Que je suis même un peu voyeur
Que parfois je suis ton sujet
Que je puis être un homme-objet
Qu’en rêvant tu me mets des chaînes
Tu me prends pour ton bois d’ébène

Je me ferais traiter d’maso
De masochiste
Il se ferait traiter d’maso
De masochiste
Je me ferais broyer les os
Par les moralistes
Il se ferait broyer les os
Par les moralistes

Si je disais qu’en plus de ça
Les pédés ne me gênent pas
Que je n’ai rien contre les gouines
Que sont nos deux jolies voisines
Si j’ajoutais qu’il nous arrive
De faire la fête avec des Juives
Et de danser jusqu’au matin
Chez des amis nord-africains

On verrait dans le Parisien
Ma figure hirsute
On verrait dans le Parisien
Sa figure hirsute
La belle tête d’assassin
Ecrirait Minute
La belle tête d’assassin
Ecrirait Minute

Je te mange à la croque au sel
Ton vice est mon péché véniel
Mais si je dis dans ma chanson
Qu’aimer c’est pas la communion
Que les versets de mes prières
Sont bannis dans nos séminaires
Que je te prends très rarement
Comme on prend le saint sacrementIl est certain que mes écrits
Feront d’la peine au pape
Il est certain que ses écrits
Feront d’la peine au pape
Je crains que les enfants d’Marie
A jamais n’m’échappent
Il craint que les enfants d’Marie
A jamais n’lui échappentSi je racontais nos fantasmes
Et comment tu prends ton orgasme
Comment tu peux trouver suave
De jouer ma petite esclave
Comment c’est bien plus rigolo
D’être ton petit gigolo
Comment parfois je tyrannise
Tendrement ma putain soumise

Je me ferais traiter d’sado
De petit sadique
Il se ferait traiter d’sado
De petit sadique
Je me ferais planter dans l’dos
L’épée juridique
Il se ferait planter dans l’dos
L’épée juridique

C’est pourquoi j’aime mieux qu’on taise
Ce qui brûle en tes yeux de braise
Car si je disais par ailleurs
Que je suis même un peu voyeur
Que parfois je suis ton sujet
Que je puis être un homme-objet
Qu’en rêvant tu me mets des chaînes
Tu me prends pour ton bois d’ébène

Je me ferais traiter d’maso
De masochiste
Il se ferait traiter d’maso
De masochiste
Je me ferais broyer les os
Par les moralistes
Il se ferait broyer les os
Par les moralistes

Si je disais qu’en plus de ça
Les pédés ne me gênent pas
Que je n’ai rien contre les gouines
Que sont nos deux jolies voisines
Si j’ajoutais qu’il nous arrive
De faire la fête avec des Juives
Et de danser jusqu’au matin
Chez des amis nord-africains

On verrait dans le Parisien
Ma figure hirsute
On verrait dans le Parisien
Sa figure hirsute
La belle tête d’assassin
Ecrirait Minute
La belle tête d’assassin
Ecrirait Minute

Hitchcock « les oiseaux » mdrrrr!

Pourquoi ce titre?

Dans l’après-midi  alors que je sortait,une nuée d’oiseaux survolait le village en « pialant »……L’épicière du coin était devant son magasin et je lui dit : « On dirait les oiseaux d’Hitchcock »………

Elle me répond: « Ben je ne connais pas cette espèce d’oiseaux,mais là je crois plutôt que ce sont des corneilles ou des corbeaux »!

Autant vous dire que je n’ai pas insisté lol :Elle a cru que « d’Hitchcok » était une race d’oiseaux!!!!

http://www.dailymotion.com/embed/video/x87gqx
TRAILER LES OISEAUX 1963 HITCHCOCK ALFRED THE… par kirivalse

R.A.S…………..

Rapide passage avant de me coucher……(j’ai « jeté un oeuil sur mes mails et c’est tout)

Ah si :un truc amusant tout de même: En fin de journée,je me suis retrouvé sans briquet! Et il ne me restait que quelques allumettes……Comme je n’ai pas d’allume-gaz ,je devait en garder quelques unes pour faire mon repas de ce soir ,alors……………….

J’ai fait chauffer mon vieux four électrique et ai allumé mes cigarettes en me servant de la résistance rougie!!!!!!!!

Comme quoi la dépendance peut donner des idées (mêmes si celles ci sont loufoques et onéreuses!) Là dessus,je vais me coucher avec un livre et vous souhaite une bonne journée

Inconnus,ils sont presque dignes de Brassens,Ferré

 Sous la lueur qui s’étiole

Encore une heure à attendre

Juste une goutte de cette fiole

Pour comprendre

Et si les murs nous mentent

Ce n’est que le prix du rêve

Qui s’accroche et serpente

Nous enlèvent

Le torrent de nos veines

S’emplit d’une ivresse

Si nouvelle si soudaine

Qu’elle nous blesse

Et les yeux du sorcier

Sortent enfin de la terre

Dans un chaos familier

Des enfers

Alors apparaît

Le conquérant fantôme

De lumière animal

Sur le trône

Sous nos cotes

Sommeil le roi

Il a deux têtes

Il n’en a pas

S’emplit le monde de différence

Je me regarde sans pareil

Il n’y a aucune ressemblance

Je m’émerveille

Je suis le mouton à cinq pattes

Je suis le fils à dieu le père

Je suis l’amour qui éclate

La gueule a Lucifer

S’ouvrent les mers des cinq couleurs

Pour laisser passer le destin

Le peuple du rêve rit et meurs

Mais ne s’éteint

Baigné de lumière ancestrale

Je rejoins mes contemporains

Suant dans un désert mental

Levant le point

Et je me perds sciemment

Dans cette révolte imaginaire

Les voies grondent d’un seul tenant

S’emplit le monde de différence

Je me regarde sans pareil

Il n’y a aucune ressemblance

Je m’émerveille

Je suis le mouton à cinq pattes

Je suis le fils à dieu le père

Je suis l’amour qui éclate

La gueule a Lucifer

S’ouvrent les mers des cinq couleurs

Pour laisser passer le destin

Le peuple du rêve rit et meurs

Mais ne s’éteint

Baigné de lumière ancestrale

Je rejoins mes contemporains

Suant dans un désert mental

Levant le point

Et je me perds sciemment

Dans cette révolte imaginaire

Les voies grondent d’un seul tenant