J’ai tout mon temps et pourtant………

Comme chacun(e) d’entre vous le sait ,je ne suis tenu par ,pratiquement rien pour ce qui est de l’occupation de mes journées…….Cependant,je ne me « consacre » à rien de particulier…..n’ai pratiquement aucune « règle de vie » :Un tas de documents attendent pour être classés,ou complétés ,envoyés ……Surtout à cette période de l’année,je vis comme en léthargie …..Ainsi,je vais maintenant aller me coucher,espérant dormir vite car mon fils passe me prendre demain (tout à l’heure lol) vers 13heures pour m’emmener faire des courses …….

   J’aurais pu passer sur les blogs amis,il suffisait de me connecter plus tôt! Je ne parle pas des tâches ménagères!!!!

Pffffff! Bonne journée à vous qui me lirez…..

Ne pas me coucher tout de même!

Nous sommes dimanche…….(depuis 1h30 passée) lol ,ce qui signifie que je vais devoir « meubler » ma journée ……Alors,il ne faut pas que je m’éveille trop tôt……Conclusion:Passer le temps maintenant…Bahh ,comme je ne parviens pas à me concentrer correctement sur un livre;pour l’instant,je vais regarder la télé…….Ensuite,si toujours pas envie de m’allonger,peut-être passer à nouveau sur le net..?

  Qui vivra verra…….

 

insomnie implique……

Je m’étais couché tôt,mais impossible de dormir,alors je me suis levé et ai visionné sur l’ordi un film: »Mon pote » ….Je ne regrette pas du coup de ne pas m’être endormi: C’est un film extra ! Sur l’amitié bien sur,mais aussi par son côté « tendancieux » car il nous montre comment réussir un « braquage » sans risque ..Le top reste l’amitié entre deux hommes de milieux différents:Bref un moment extra!

Oiseaux de passage……Migration

Ce fut un magnifique moment même s’il n’a duré que quelques instants:

En fin d’après midi,(en fait,je n’était éveillé que depuis quelques heures ,étant donné que je me suis éveillé à 16heures!!!  (J’en conclue que mon corps avait besoin de repos….).

    Bref:Ce moment intense fut d’assister à un passage d’oiseaux migrateurs haut dans le ciel ,ils étaient en formation « en V » ,et j’ai remarqué durant les quelques minutes où je les observais,que l’oiseau de tête (oie ou grue?) était régulièrement remplacé par un des suivants ,comme si ils voulaient se relayer en tête afin de se reposer chacun à leur tour…..

Evidemment la chanson de Mr Brassens m’est tout aussi tôt venue à l’esprit:

 J’ai aussi eu le plaisir de recevoir la visite de mon nouveau « copain » :Le chat…Il n’est pas loin d’accepter d’entrer dans mon appartement,me laisse le caresser et prend le temps de manger ce que je lui donne même si je reste là…….Le bonheur tient à peu de chose parfois…….

Il chantait ça…….Mais…………




Georges Moustaki raconte dans une interview à La Croix sa maladie et confirme que la maladie le « rend définitivement incapable de chanter ».

Le 8 janvier 2009, Georges Moustaki abandonne la partie. Il ne peut plus faire face au public. Sur la scène du Palais de la musique catalane, à Barcelone, il l’annonce aux spectateurs de son dernier concert.

Près de 2 ans et 10 mois plus tard, cet immense auteur et interprète de la chanson française s’exprime à nouveau. Le chanteur avait bien publié un livre (« La Sagesse du faiseur de chanson ») en février de cette année mais n’avait pas les forces physiques nécessaires pour assurer la promotion. Ce vendredi, c’est dans le quotidien français La Croix que Georges Moustaki a décidé de révéler son état de forme et d’esprit du moment.

Il ne chantera plus : « Ma maladie (il est atteint aux bronches) est donnée comme irréversible. Elles touchent toutes les régions du corps et me rend définitivement incapable de chanter […] ça ne me manque pas ».

Il s’invente une nouvelle vie : « J’ai eu une vie passionnante. Je voudrais qu’elle le reste jusqu’au bout. Je dois me soigner en permanence mais j’écris, je peins, je dessine […] Désormais, je voyage dans ma chambre… J’y redécouvre des objets, comme un jeu d’échecs que je pratique beaucoup. Ou des partitions. Des sonates de Beethoven […] Et Bach, mon pédagogue quotidien ».

Il écrit toujours : « J’écris sur la Nostalgie. Je suis d’une génération où nous sommes tous exilés aux quatre coins du monde, en Europe, en Amérique du Sud, avec une nostalgie pour notre première couche, l’Égypte, et pour notre mémoire, la Grèce. La maladie fait naître de nouvelles nostalgies. Toutes se confondent ».

Et cette chanson!!!! pas assez connue:Une merveille!

Si il reste quelque chose à donner………

Après avoir appris cette prochaine augmentation du tabac,j’ai  repensé à ma volonté de « donner » mes organes (ce qui sera utilisable lol),et j’ai cherché sur le net:

Comment signaler que l’on est donneur ?

Vous désirez que vos organes et tissus soient greffés à des malades après votre décès ? Il vous est demandé d’informer vos proches de cette décision. C’est la démarche recommandée.

En effet, c’est vers votre famille, les personnes qui partagent votre vie, que les équipes médicales se tourneront pour s’assurer que vous n’étiez pas contre le don avant d’envisager tout prélèvement. Cet échange aura lieu même si vous portiez sur vous une carte de donneur.

Il est également recommandé de connaître le choix de vos proches pour être en mesure de témoigner pour eux au cas où.

Partager nos choix sur le don d’organes est un acte citoyen mais également une question de psychologie. De cette manière, chacun est sûr que sa volonté est connue et comprise et qu’elle sera respectée, au cas où. Cela permet aussi d’épargner un questionnement douloureux pour les proches, dans un moment déjà difficile.

Le dire à vos proches

En cas de décès brutal, l‘hôpital va contacter en priorité votre proche entourage : famille, conjoint, compagnon…

Parler du don d’organes avec des amis, des collègues, est utile pour mûrir son opinion ou se sentir plus à l’aise avec le sujet, mais il est essentiel de dire son choix aux personnes qui vous sont les plus proches : votre famille ou toute autre personne qui partage votre vie.

Donc:Je l’écris ici pour que mes ami(e)s le sachent et je vais le dire à Manu.