Comme je consomme de plus en plus d’aliments en conserve….

Je me suis demandé qui l’avait inventé cette boîte…….

Nicolas Appert:

Quand vous ouvrez une boîte de conserve, vous le devez à un génial inventeur : Nicolas Appert. 60 ans avant Louis Pasteur, cet Essonnien d’adoption a découvert les chaînes de sécurité alimentaire qui préservent la qualité bactériologique des produits. Aujourd’hui, chacun d’entre nous consomme 50 kg de ces boîtes par an.

appertNé en Champagne(pas loin de chez moi !!!!), Nicolas Appert réalise ses premières tentatives de conservation en utilisant des bouteilles de… Champagne qui présentaient l’avantage d’être très résistantes.

Raviolis, petits pois, maïs ou sardines à l’huile, autant de petites boîtes qui nous facilitent la vie au quotidien. Des aliments précieux qui ont été mis au point de manière industrielle à la fin du XVIIIe siècle au cœur même de l’Essonne. La première conserverie industrielle s’est développée, en effet, à Massy. Aujourd’hui, lorsque nous ouvrons l’un des 50 kilos de boîtes de conserves que nous consommons chaque année, nous le devons au génial inventeur essonnien, Nicolas Appert.

Neuvième enfant d’une famille d’aubergistes, il naît à Châlons-sur-Marne le 17 novembre 1749. Très tôt, il se dirige vers la profession de cuisinier-confiseur. Pour perfectionner ses techniques, il part en stage, en 1772, en Allemagne où il est embauché comme “ élève de bouche ” au service du duc Christian IV, duc du Palatinat, au château de Carlsberg.

Revenu en France durant les premiers temps de la Révolution, il se livre à ses premières expériences sur la conservation des aliments frais. Après de multiples essais, et sans les démontrer de manière scientifique, il se rend compte qu’il lui faut appliquer conjointement deux méthodes : d’une part, traiter les aliments par la chaleur et, d’autre part, les mettre à l’abri de l’air pour pouvoir les consommer ultérieurement en toute sécurité. Il va découvrir, soixante ans avant Louis Pasteur, les chaînes de sécurité alimentaire qui préservent la qualité bactériologique des produits.
Il enferme alors dans des bouteilles de champagne, le récipient de verre le plus solide à l’époque puisqu’il résiste au gaz de fermentation, des petits pois qu’il met en “ conserve ” dans des bains bouillants qui lui permettent de chasser l’air des flacons. Ceux ci sont alors solidement bouchés et testés.

Des légumes et des fruits en toute saison

Le succès vient tout de suite. Les gourmets, les boutiques de luxe et l’armée s’emparent de ces nouveautés qui permettent de profiter de cultures hors saison et d’offrir un supplément de vitamines très apprécié par les troupes. Il faut alors à Nicolas Appert trouver un domaine où il pourra implanter la première conserverie industrielle afin de donner une dimension internationale à ses produits. C’est à Massy, dans le lieu dit du  » Château d’en haut  » qu’il va développer son invention. Plus de cinquante ouvriers y travaillent durant la saison et il a déjà l’idée d’associer culture fruitière et maraîchère et lieu de production pour préserver au mieux les bienfaits de l’aliment frais. Pour commercialiser ses conserves et les exporter dans toute l’Europe, il fait appel à des boîtes de fer blanc mises au point par une usine anglaise afin de réduire l’encombrement et la fragilité des contenants.

Son succès commercial est tel que l’Etat lui octroie une prime rondelette de 12 000 francs. Mais la guerre viendra détruire l’ensemble des installations de la conserverie de Massy. Le génial inventeur, qui se double d’un humaniste, continuera pourtant à améliorer ses techniques, en mettant notamment au point l’ancêtre de notre cocotte minute. Il s’éteindra à Massy à l’âge de 91 ans

Surprise!

Hier ,j’ai reçu un appel téléphonique ….Une dame, charmante au demeurant, était au bout du fil …Sa première question m’intrigua :En effet ,elle insista « lourdement » pour que je lui confirme mes noms et prénoms, mon adresse etc…..Enfin elle entra dans le vif du sujet : Cette dame m’appelait au sujet d’une revue « littèraire  » à laquelle je suis abonné depuis de nombreuses années….( J’aime bien cette revue car ,contrairement à d’autres, on n’est pas obligé d’acheter un livre chaque mois et chaque achat donne droit à des « points cadeaux  » qui ,une fois cumulés permettent d’obtenir un livre gratuit….)…Le pays sans adultes

        Bref ,le but de son appel était de m’avertir que étant un fidèle client depuis très longtemps , « ils » m’offraient un séjour de 9 jours en 1/2 pension en France ou dans n’importe lequel des 22 pays d’europe de mon choix pour la somme de 95 euros et pour deux personnes …..

     (dommage que ce soit limité à l’Europe ,sinon ,j’aurais opté pour le Québec lol )…..Comme c’est la première fois que je reçois une offre de ce genre  ,je passais un long moment à lui demander détails et prècisions….Finalement,cette offre est valable pour moi ou pour deux personnes de mon choix! J’ai donc décidé d’en faire cadeau à Manu et son épouse ….D’autant plus que l’offre est valable jusque mars 2014 !…..Il ne me reste qu’à attendre les documents qu’elle m’a dit m’envoyer la semaine prochaine….

 » faire ses besoins  » n’importe où peut mettre dans la m…..!

Une adolescente de 13 ans a été identifiée comme l’auteure d’un cambriolage commis en 2012 dans la région toulousaine grâce à des prélèvements effectués sur de la matière fécale retrouvée sur les lieux de son forfait, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

La jeune fille, déjà connue des services de police pour de nombreuses affaires de vols, a été interpellée dans le Val-de-Marne vendredi pour un cambriolage commis en septembre 2012 dans un pavillon de Sevran (Seine-Saint-Denis), a indiqué la préfecture de Seine-Saint-Denis.

Les policiers de la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis, en charge de l’enquête, ont alors découvert que son ADN correspondait à celui retrouvé sur les lieux d’un autre cambriolage, commis à l’automne dans un pavillon de Saint-Alban (Haute-Garonne), près de Toulouse.

« Lors de ce cambriolage, la jeune femme avait fait ses besoins dans le fond du jardin », a expliqué une source policière. Des analyses avaient alors été effectuées sur la matière fécale retrouvée sur le papier hygiénique. Lesquelles ont permis, « après comparaison », de « confondre l’adolescente », a précisé cette source.

Déférée vendredi soir devant un juge pour enfants, l’adolescente a été laissée libre en attendant d’être jugée.

Disons que çà va………

Cette nuit,je ne monterais pas très tard me coucher….D’abord parce que je n’ai pas « la pêche »  (je sais c’est fréquent) ..Mais aussi parce que Manu passe ce mercredi (là aussi rien de nouveau! )…Et enfin parce que  il a prévu de m’emmener faire quelques achats  nécessaires…l’après-midi …

Donc j’espère dormir vite et bien ,et vous souhaite de passer une bonne journée  (espérant qu’il fait plus chaud chez vous qu’ici ….

Sourd implique « mal voyant » ?

La publicité est vraiement débile parfois !

J’allais me coucher quand une pub. passe à la télé : Je ne sais plus quelle marque,mais le spot  dit : »Un appareil auditif acheté donne droit à une paire de lunettes  offerte » !!!!

Est ce que si on a des problèmes d’audition,on a obligatoirement des problèmes de vue?? Le gars (ou la fille) qui a eu l’idée de ce spot a manifestement un problème  à mon avis…..

Allez , passez une bonne journée…

R.A.S

Rien de nouveau …Heureusement car depuis une heure minimum je me bats avec cette machine pour réussir à me connecter…Mais ne lui mettons pas tout « sur le dos » : Il faut avouer que je suis enrhumé avec un peu de fièvre ,ce qui fait que je n’ai pas les idées très claires…. Je vais laisser tomber pour essayer de dormir un peu ,en tous cas m’allonger ….

Néant………..

Rien….

  Un dimanche banal : Lever extrêmement tard…Et là je vais me coucher …..La journée fut courte et vide.Le froid est là  à l’extérieur et en moi …..(Je crois que les frissons que je ressens sont prémices de fièvre ) ….fripon demande à se blottir sous les draps lui aussi ,comme si il savait que je le dois moi même .

Alors comme on dit, << Ne tirons pas trop sur la ficelle >>