J’ai découvert il y a peu et…..

Odelaf  :J’ai certainement déjà mis des vidéos , mais je viens de découvrir et j’avoue aimer alors……Il y a de la  » tristesse  » mais aussi de l’humour

Tu veux un café ?

Les paroles:

Pour bien commencer, ma petite journée,
Et me réveiller moi j’ai pris un café!
Un « arabica », noir et bien corsé…
J’enfile ma parka, ça y est je peux y aller!


« Où est-ce que tu va? », me crie mon aimée
« Prenons un kawa, Je viens de me lever. »
Étant en avance, et un peu forcé,
Je change de sens, et reprend un café.


A 8h moins quart, faut bien avouer,
Les bureaux sont vides, on pourrait s’ennuyer.
Mais je reste calme, je sais m’adapter:
Le temps qu’ils arrivent, j’ai l’temps pour un café!


La journée s’emballe tout l’monde peut bosser,
Au moins jusqu’à l’heure de la pause café.
Ma secrétaire entre: « Fort comme vous l’aimez! »
Ah mince je viens d’en prendre, mais maintenant qu’il est fait!


Un repas d’affaire, tout près du sentier,
Il fait un temps super, mais je me sens stressé…
Mes collègues se marre: « Détends-toi René, prend un bon cigare, et un p’tit café! »


Une fois fini, mes collègues crevé appellent un taxi,
Mais moi j’ai envie de sauter!
Je fais tout Paris, puis je vois un troquet:
J’ commande un déca, mais re-caféiné!


J’arrive au bureau, ma secrétaire me fait: « Vous êtes un peu en retard, je me suis inquiétée! »
Je la jette par la fenêtre, elle l’avait bien cherchée…


T’façon faut que je rentre, et avant: un café!
Attendant le métro, je me fait agresser:
Une ptite vieille me dit: « Vous avez l’heure s’il vous plaît? »
J’lui casse la tête et j’la pousse sur le quai,
Je file a la maison et j’me sers un devinez?


« Papa, mon papa, en classe je suis premier! »
Putain mais quoi!? t’va arrêter de me faire chier!
Mais qu’il est con ce gosse! Et en plus il se met à chialer!
J’m’enferme dans la cuisine: il reste un peu de café!


ça fait 14 jours que je suis enfermé,
J’suis seul dans ma cuisine,
Et je bois du café! Il faudra bien que je dorme,
Les flics vont me chopper,
Alors je cloue les portes!
Et je reprend du café!!!

 » La tristitude  »

Les paroles :

La tristitude ,
C’est quand tu viens juste d’avaler un cure dent ,
Quand tu te rends compte que ton père est suisse-allemand ,
C’est quand un copain t’appelle pour son déménagement ,
Et sa fait mal !
La tristitude ,
C’est franchir le tunnel de Fourvière le 15 août ,
Quand tu dois aller vivre a Nogent le rottrou ,
Quand ton coiffeur t’apprend que t’as des reflets roux ,
Et sa fait mal !

Refrain :
La tristitude ,
C’est toi , c’est moi , c’est nous , c’est quoi ,
C’est un peu la détresse dans le creux de nos voix ,
La tristitude ,
C’est mmmmmh ,
C’est whou ,
C’est eux , c’est vous ,
C’est la vie qui te dit que çà va pas du tout !

La tristitude ,
C’est quand t’es choisi pour être gardien au Handball ,
Quand t’es dans la mercose de la princesse de Galle ,
Quand samedi soir c’est Taffi
qui joue sur Canal ,
Et sa fait chier !
La tristitude ,
C’est quand tu marche pied nu sur un tout petit lego ,
C’est quand lors d’un voyage en Inde tu boit de l’eau ,
Quand ton voisins t’annonce qu’il shttp://www.parolesmania.com/ajoute.htmle met au saxo ,
Et sa mal !

Refrain

La tristitude ,
C’est quand ton frère siamois t’annonce qu’il a l’sida ,
Quand ta femme fait de l’échangiste un peu sans toi ,
Quand des jeunes t’appellent monsieur pour le première fois ,
Et sa fait mal !
La tristitude ,
C’est devenir styliste mais pour Eddy Mitchel ,
C’est conjugué bouillir au conjonctif pluriel ,
C’est faire les courses le samedi d’avant noël ,
Et sa fait mal !

Refrain

boofff…….

Lamentable (mon état ) : La tête vide , bref , rien de nouveau depuis quelques temps …..J’hésite même à fermer mes blogs , mais ……Ce serait dommage …çà signifierais que je ne pense pas que mon  » état  » puisse s’arranger  lol ….Hors on dit  que  » l’espoir fait vivre  » n’est ce pas ? Alors…..On verra …Mais je ne ferme pas ….

R.A.S …..pour l’instant.

Que des banalités à « narrer  » ce soir …..

En plus , je suis fiévreux ( surement eu un peu froid lors de ma sortie cette après midi ) ….Bref , pour l’instant , je vais me déconnecter : Ce petit mot n’a pour intérêt que de rassurer ceux et celles ( s’il y en a )  qui seraient  » inquiets  » , de ne pas me voir   sur le net ce soir comme chaque soir …..

Peut-être plus tard si je ne dors pas ….(J’ai déjà beaucoup dormi la nuit passée )

F.

çà va………..

La télé fonctionne  , l’ordinateur en a l’air aussi , alors ,comme Emmanuel vient ce mercredi midi  , je vais essayer de ne pas trainer …

Tous ces « ennuis  » techniques  » m’ont fait penser à cette chanson de monsieur Boris Vian :« la complainte du progrès »

Bon mercredi à vous  , demain , j’espère pouvoir visiter quelques blogs amis …..

ennuis techniques…

Ho rage , ho vieillesse ennemie ! lol

Quand je pense qu’il fut un temps où nous nous contentions de la télévision  » en noir et blanc  » et avec 3 chaines seulement !Et point n’était question d’internet en ces temps là !

  Hors, ce soir, cela fait quelques heures que je me bats avec la télé pour tenter d’avoir quelques bruits et images afin de briser le silence de l’appartement . Non pas que le silence me fasse peur , me soit oppressant , mais avant je le comblais en lisant , m’évadant dans l’intrigue de quelque roman…..aujourd’hui , plus je ne le peux malheureusement…Enfin , après « moult  » manipulations , connexions et déconnexions sont revenus images et son ! (pour quelques chaines qui suffiront )

Sinon , si cela peut intéresser quelqu’un , je vais bien moralement et physiquement ….La raison veut que je conserve ce  » mieux être  » en me reposant …..D’autant plus que cette journée fut banale ………

Macabre découverte due à la solitude , l’indiffèrence ..

Merci à Rachel pour m’avoir permis de mettre son billet ici

Dijon. Venu expulser un handicapé, l’huissier découvre son corps momifié

Les huissiers. / Photo M. Cherchari 
Les huissiers. / Photo M. Cherchari

Depuis le temps que le loyer était impayé, le bailleur d’un appartement de Dijon a obtenu qu’un huissier accompagné de policiers, se rende sur les lieux afin de procéder à une expulsion locative.

Le locataire, un homme handicapé âgé de 58 ans ne donnait plus suite aux courriers de relance depuis des mois. Et pour cause : il était mort depuis quatre ans. Le défunt bénéficiait d’une allocation adulte-handicapé et son loyer était prélevé automatiquement, ce qui explique que la macabre découverte de l’huissier ait pris si longtemps.

L’homme n’avait vraisemblablement pas de liens familiaux et était même solitaire voire très seul. Interrogés, ses voisins ont dit ne s’être doutés de rien et ont déclaré ne même pas connaître le quinquagénaire.

La dépouille retrouvée par l’huissier dans le lit du défunt était «momifiée» et a priori, la cause de la mort serait naturelle.

Un drame dû à la solitude qui est loin d’être un cas isolé. Il y a un an à Lille, un vieil homme, lui propriétaire, avait été découvert à l’état de squelette, quinze ans après son décès.

Et en 2011, un corps momifié avait été retrouvé à Rennes après trois ans, également à la faveur d’une cessation de paiement.

La Dépêche du Midi