La touffe ???lol

  Cet après midi , vu le temps , je ne suis sorti que pour acheter mes cigarettes …Au bureau de tabac , il y avait un client un peu  » bizarre  » ( je crois l’avoir écrit , ici , certains habitants hébergent des  » pensionnaires  » disons …..quelque peu handicapés mentalement ) , ce gars en fait  partie fou….( Je ne l’avais jamais vu ) . Bref ,ce dernier s’adressait au buraliste et lui demanda : « Je voudrais 3 kilo de tabac s’il vous plait  » !!!!!! Le buraliste et moi furent étonnés par sa demande ….Alors une dame âgéedame qui était là me dit  :  » Il yoyote de la touffe  » …….?????…Ne voulant pas avoir l’air plus idiot que je suis , je dis un simple  » ha bon …. » Mais je n’étais pas plus avancé ! ( le buraliste non plus  ) …..Une fois rentré dans mon antre , je cherchais la signification de cette expression ….Et : 

« Il yoyote de la touffe ! »
   Veut dire : Il divague, il déraisonne, il fait ou dit n’importe quoi…
Origine : Selon Bernard Pivot (dans son recueil  »100 expressions à sauver »), le verbe « yoyoter » viendrait de l’argot des prisons, et serait inspiré du « yoyo » : tout comme le yoyo monte et descend le long de son fil de manière répétitive et un peu absurde, celui qui « yoyote » perd son temps à divaguer, à ne rien faire d’utile, à revenir toujours au même point.La « touffe » désigne ici la tête (la touffe de cheveux, bien sûr), non pas le sexe féminin comme c’est souvent le cas en argot. Celui qui « yoyote de la touffe » divague dans sa tête…

  Expressions similaires : Les expressions qui désignent les fous ou la folie sont très nombreuses et souvent très imagées : « Avoir un petit vélo dans la tête » ou « Avoir une araignée au plafond » ne sont plus très utilisées, mais « être fêlé » et ses innombrables variations restent très populaires : être secoué, frappé ou frappadingue, fêlé de la cafetière ou du caisson, voire, pour les plus vulgaires, être « baisé de la caisse »… D’autres expressions populaires : « avoir pété une durite, un boulon, une pile, une vis… » ou encore « avoir fondu les plombs ».

 » Les poules municipales « 

Les poules municipales   ( Auteur : S.Ternoise )

 

Il est sûrement des rapprochements
Que les élus
Préfèrent trouver farfelus
Mais les idées originales
Ont l’avenir mondial

Ainsi d’un côté
Des tonnes de déchets
Déchets alimentaires
Dont on ne sait que faire
Qu’il faut bien détruire
On n’peut pas tout enfouir

Pendant ce temps-là
Dans nos magasins
On vend pour presque rien
Des oeufs qu’une poule fermière
N’os’rait pas sortir
Des son petit derrière

Il est sûrement des rapprochements
Que les élus
Préfèrent trouver farfelus
Mais les idées originales
Ont l’avenir mondial

J’exige un décret
Gouvernemental
Une mesure radicale
Pour le bien des cités
Il faut instaurer
Les poules municipales

Les restes de salades
Les restes de grillades
Tout va à la brigade
Des poules municipales
Tout est recyclé
Plus besoin de brûler

Il est sûrement des rapprochements
Que les élus
Préfèrent trouver farfelus
Mais les idées originales
Ont l’avenir mondial

Où les installer
On va me d’mander
Dans chaque commissariat
Y’a bien un p’tit local
On pourrait mettre là
Les poules municipales

J’exige un décret
Gouvernemental
Une mesure radicale
Pour le bien des cités
Il faut instaurer
Les poules municipales

Il est sûrement des rapprochements
Que les élus
Préfèrent trouver farfelus
Mais les idées originales
Ont l’avenir mondial

Chats….Alors….

   Ce dimanche , le temps était  » pourri  » ( pluie et vent ) .

  J’étais attablé devant mon bol de café noir bol café art quand j’ai  » senti  » une présence : Je me suis retourné et là , j’ai vu quatre chatons à la fenêtre donnant  » sur cour  » .Tous de la même couleur : Noir et blanc ..Evidemment, je leurs ai donné de quoi manger et les ai  » invités  » à entrer , mais un seul a daigné passer dans l’appartement et manger un peu de mon repas …..Puis , après avoir fait un tour de l’appartement, il demanda à repartir comme il était venu chaton…..Tous m’ont fait pensé à Fripon ; je me demande s’ils ne sont pas le fruit de ses  » fredaines  » ( peut-être est il encore en vie ?) 

Du coup , j’ai eu envie de savoir , chercher d’où viennent les chats ( TOUS les chats ) 

  D’après ce que j’ai lu l’ A.D.N de plusieurs centaines de dépouilles datant de plus 15000 ans qui ont été extraites d’ une trentaine de sites archéologiques en particulier au Moyen orient et en Afrique la déduction fut qu’il aurait eu deux  » vagues  » successives de peuplement . La première dans la région dite  » du croissant fertile  » ( moyen-orient ) il y a environ 12000  ans !ceci en même temps que l’agriculture agriculteur……Nos petits félins n’auraient atteint l’Afrique et l’Eurasie  que plusieurs centaines d’années plus tard ….Pour atteindre l’Europe , ils profitèrent des navires navire( les marins les prenaient pour chasser les rats et autres rongeurs qui s’attaquaient aux provisions ) . Du coup , on retrouve les descendants des  » souches  » du moyen- orient et d’Afrique en Turquie, ,Bulgarie et même sur un site Viking au nord de l’Allemagne .

Malgré tout , mon animal préféré garde de nombreux mystères que les scientifiques continuent de tenter de résoudre …..

 

…………..

Cette nuit…..:

« Et puis monsieur, madame, mademoiselle.
Sachez qu’en ce moment, je suis bien fatigué
J’en ai marre
Je voudrais bien me reposer
J’en ai marre d’aligner des paroles et des paroles
Pas compris…
J’en ai marre d’aligner des paroles et des paroles
C’est ma façon faire de la musique sans musique
Je suis bien fatigué
J’en ai marre
Je voudrais bien me reposer
Et puis monsieur, madame, mademoiselle
Sachez qu’en ce moment, je suis bien fatigué
J’en ai marre
Je voudrais bien me reposer »

Confettis……

 

confettis

Mariés sous une pluie de confettis

 

  Tout à l’heure , je triais , classais ( un peu ) mes documents trainants ici et là ….Il me fallu donc utiliser une perforatrice …perforatrice. De ce fait, ( comme on le voit sur l’image ) , il resta beaucoup de petits morceaux de papier circulaires et multicolores …..Faisant penser à …des confettis . Je me suis demandé d’où venaient ces petits papiers , ont ils été créés volontairement ou ?????

Après quelques recherches ici et là , l’explication la plus surprenante ( pour moi ) fut celle ci : 

L’élevage du ver à soie utilisait depuis longtemps des feuilles de papier perforées de petits trous ronds ? ver à soie

Vers 1890 , l’administrateur du Casino de Paris se procura des chutes de ces feuilles de papier et les proposa comme projectile aux fêtards ,dans un bal masqué organisé à l’occasion du carnaval de Paris . Ce fut la naissance du confetti en papier , une  » mode  » qui semble n’être pas près de passer ….

 

Odeurs….?????

Pourquoi dit on  » être en odeur de sainteté  » ?

   L’expression être « en odeur de sainteté » signifie être apprécié par les autres. Elle plus souvent utilisée  dans sa forme négative. Celui qui n’est pas en odeur de sainteté est mal vu.

     Ici l’odeur est une métaphore qui désigne une impression favorable ou défavorable produite par un individu sur autrui.
  Au XVIe siècle on utilisait déjà la formule “être en bonne / mauvaise odeur” pour désigner une personne qui faisait bonne ou mauvaise impression.
    L’expression telle que nous la connaissons  serait , apparue un peu plus tard, au XVIIe siècle évidemment, dans le domaine religieux: On disait à cette époque, qu’une fois morts les saints sentaient bon. Ils dégageaient, disait-on, une si bonne odeur qu’il était facile de les distinguer du commun des mortels. On est même allé jusqu’à préciser que leur odeur se rapprochait de celle de la rose. A quoi était-elle due ? A leur vie passée, exemplaire, dont la récompense divine était d’échapper à l’odeur de putréfaction.?
  En réalité ,au Moyen Age, les personnes de haut rang social étaient embaumées avec différentes essences et huiles, ainsi que de l’encens. Il se pourrait donc que cette pratique explique l’apparition de l’expression dans le langage.

 

Une autre odeur :   » çà sent le sapin » :

   Elle signifie bien sûr que la mort est proche. Elle daterait du XVIIe siècle, à une époque où le sapin servait à fabriquer des cercueilscercuiel. Et donc si son odeur nous chatouille les narines c’est que la fin arrive. A noter qu’au Québec on dit « se faire passer un sapin », mais cela n’a rien à voir. Le sens ici est « se faire avoir » car le sapin-baumier, utilisé comme sapin de Noël, a une valeur commerciale très faible.