Histoire de  » dire  » que je suis toujours en vie………

  Oui , en vie , mais frigorifié ! 

Ici , le gel est arrivé et quelques fins flocons de neige sont tombés . 

  Manu est venu manger ce midi comme prévu , apparemment , le coucous lui a plu ..( nous avons été  dérangés par un voisin qui ne captait plus de chaine télé ? …Moi si ??? )

Là , encore une heure / une heure et demi et je monte me coucher ( départ pour visite chez le spécialiste demain vers 10 heures  oblige..) . C’est étrange , je vais à l’hôpital régulièrement depuis l’âge de 13/ 14 ans , mais à chaque  fois , j’ai le trac ! 

 

Quelques mots…..

  frileux …( j’attends le  » beau temps  » avec impatience ) ; là , ici , le froid sévit encore ( fin février pffffffff! dur ) =>enrhumé, mal de tête …..Et bonjour la note de chauffage ! radiateurEnfin…..

  J’espère que je serais plus en forme d’ici jeudi : Jeudi je dois aller passer  ma visite / contrôle annuel chez  le spécialiste …..

Sinon : Je suis sorti acheter pain et clops cet après-midi  et là : Surprise ! Ma  » chère  » boulangère  a enfin ouvert le bureau de tabac proche de chez moi  !!!Elle l’a réaménagé à sa façon , avec une  » touche  » féminine , c’est mieux …bureau tabac

Bien entendu , mercredi oblige , Manu viendra manger …Ce sera coucous ( en conserve ) ….conserve

 

 

Nos petits enfants comprendront quand il seront  » grands « ?

  Les dessous des comptines pour enfants :

Les comptines pour enfants, c’est tout ce qu’il y a de plus trognon. C’est du rêve, de la fantaisie, de l’imaginaire, de la mièvrerie en-veux-tu-en-voilà.
Tant et si bien que personne ne se méfie de ce danseur de Jean Petit, pas plus que de ce coureur de furet, ni même de cette claire fontaine à l’eau si belle. Et je ne vous parle pas de la Mère Michel ni de ce sacré Pierrot dont vous contez les exploits chaque soir à votre bambin.
Si les comptines pour enfants sont censées rappeler l’enfance par « leur innocence et leur naïveté » , certaines échappent à la règle, probablement écrites par des âmes aussi grivoises que dévergondées.
Non, les chansons pour mômes ne sont pas aussi mièvres qu’elles le laissent supposer. Et vous pourriez bien piquer un fard en les chantant, après avoir lu ce qui suit.
  Les dessous des comptines pour enfants, la sélection :
 Ecrites pour certaines il y a plusieurs siècles, les comptines pour enfants n’ont pas toujours revêtu le sens qu’on leur connaît aujourd’hui.
D’ailleurs, le vocabulaire utilisé dans certains titres ne laisse aucun doute quant aux messages que ces comptines pour enfants véhiculaient à l’époque, comme le souligne justement le blog La feuille Charbinoise dans un article très documenté sur le sujet.
Vous ne me croyez pas. Rien ne vaut un bon exemple. Et même 5 pour être exact !
  1 ) Il court, il court le furet
Souvenez-vous : grand-mère chantait encore il y a quelques jours cette innocente chanson à votre Choupinou, tendrement assis sur ses genoux. Mais Mamie imaginait-elle alors que le titre de cette comptine pour enfants relève de la contrepèterie. ( A l’origine c’était une contrepèterie : » Il « foure , il foure » le curé ….. » ) !furet 2
Du coup, le gentil furet qui coure devient tout de suite moins mignon, lorsqu’il prend des allures de… curé qui fourre !
Cette chanson aurait été composée pendant la régence de Philippe d’Orléans, au début du règne de Louis XV. A l’époque, le principal conseiller du régent était le curé Dubois. il se serait fait un nom en rabattant de nouvelles maîtresses à son patron, non sans les essayer au préalable.
   2 ) Nous n’irons plus au bois
« Nous n’irons plus au bois, les lauriers sont coupés, la belle que voilà, ira les ramasser… » Si ce premier couplet ne prête a priori pas à confusion, il faut remonter au XVIIIe siècle pour en percevoir la signification profonde.
Les lauriers auxquels fait référence la chanson sont ceux du Parc de Versailles. Au-delà de leur qualité ornementale, ces arbres auraient eu le mérite de cacher des parties de jambes en l’air, que la morale catholique ne pouvait alors approuver.
Maitresse du roi louis XIV, la pieuse Madame de Maintenon les aurait d’ailleurs fait couper par pudibonderie.couple 1
Néanmoins, tous les spécialistes ne s’accordent pas sur cette histoire. D’autres évoquent la fermeture des maisons de plaisir ou la tradition moyenâgeuse des mariages arrangés.
  3 ) Au clair de la lune
C’est l’expression « on bat le briquet », dans le deuxième couplet de cette comptine, qui doit mettre la puce à l’oreille des esprits les plus suspicieux. Et les pousser à ranger cette comptine dans la catégorie des « chansons libertines ».
A l’époque des Lumières, « battre le briquet » n’avait d’autre signification que celle de s’envoyer en l’air. Espérons juste que Pierrot, ce Rocco Siffredi de la plume, trouvera l’énergie de réveiller la chandelle et de rallumer le feu chez la voisine.
Quant à l’aimable lubin qui frappe chez la brune, sachez que le terme désignait à l’époque un moine dépravé.
Ouh, so hot…
   4 ) Jean Petit qui danse
Rassurez-vous, si la luxure fait les belles heures des meilleures comptines pour enfant, la violence gratuite et la torture sanguinaire se sont également taillées une place de choix dans les textes destinés à nos loupiots. Comme en témoigne la triste histoire de Jean Petit.
Ce pauvre type de la France d’en bas doit à l’époque chaparder quelques poules pour nourrir sa famille. Jusqu’au jour où il se fait prendre.
Problème : au moyen-âge, la justice est moins tendre qu’aujourd’hui. Les voleurs sont torturés à mort sur la place publique, histoire de dissuader d’éventuelles nouvelles vocations.
Alors oui, quand on lui brise le doigt, Jean Petit se met à danser. De douleur. Quand on lui écrase la main, il recommence à s’agiter. Quand son bras vole en éclat, quand on lui ratatine le ventre, ou les pieds… il swingue de nouveau.
  5 ) La Mère Michel
Mais qu’a donc réellement perdu la Mère Michel ? Son animal de compagnie ou sa virginité ? Toujours est-il que le chat chatfait depuis des siècles référence au sexe féminin. Dans ces conditions, une autre lecture de la comptine s’impose.
Cela dit, on trouve assez peu d’informations sur l’origine de cette chanson, qui aurait été adaptée à de nombreuses reprises.

Souvenirs……..

 

 

 

Si pour que je sois Jésus
Il fallut que mon père
Commette l’adultère
Avec une inconnue
Si pour que je sois Jésus
Il fallut que mon père
Et Marie et ma mère
Soient chassés de la rue
Et que dans une étable
De l’autre côté du sable
Afin de fuir la scandale
Au point d’une aube pâle
J’entrouvre les yeux
Sur quelques curieux

Moi je préfère m’appeler barabbas
Avoir vu mon père et ma mère bien en face
Moi je préfère m’appeler barabbas
Et être né sur la grand’place

Si pour que je sois Jésus
Tout ce qui me fait homme
Ne se résume en somme
Qu’à un bout de vertu
Si pour que je sois Jésus
Je trouve mon plaisir
Dans le fait de souffrir
Ou bien d’être battu
Que je n’aie point de dame
Que je n’aie pas ma femme
Rien, pas chef de famille
Pas de fils, pas de fille
Rien qu’un célibataire
Egaré sur la terre

Moi je préfère m’appeler barabbas
Avoir connu toutes mes amours de passe
Moi je préfère m’appeler barabbas
Même si je manque de classe

Si, si pour être Jésus
Il suffit d’une croix
Pour bien tendre ses bras
Pour y mourir dessus
Si, si pour être Jésus
Il ne faut qu’une croix
Moi je ne comprends pas
Qu’il n’y en ait pas plus

Moi je préfère m’appeler barabbas
A qui le peuple à fait grâce
Moi je préfère m’appeler barabbas
Et mourir sans laisser de trace
Enfin chacun fait son lit comme il se couche
Moi je l’ai fait rien qu’en détroussant les bourses
Enfin chacun fait son lit comme il se couche
Chacun pour soi et Dieu pour tous

Recyclage original……..

Mathew Fulkerson et son épouse Leigh Ann ont transformé un vieux silo à missiles datant de la guerre froide en luxueux airbnb.?(airbnb =???)
  Ce bunker près d’Eskridge au Kansas a été conçu pour abriter des ogives nucléaires mais est désormais un vrai petit manoir souterrain à 133$ la nuit.
  Le couple en est propriétaire y vit depuis 1994. Une partie des anciennes installations militaires ont été conservées permettant aux visiteurs de découvrir une partie de l’histoire tendue de l’époque.

un-silo-a-missiles-transforme-en-airbnb-luxueux-1

un-silo-a-missiles-transforme-en-airbnb-luxueux-2

un-silo-a-missiles-transforme-en-airbnb-luxueux-3

un-silo-a-missiles-transforme-en-airbnb-luxueux-4un-silo-a-missiles-transforme-en-airbnb-luxueux-5un-silo-a-missiles-transforme-en-airbnb-luxueux-9

? infos /intox ?

  J’ai lu quelques  » trucs  » étranges tout à l’heure dans un magazine :  » Pour gagner la guerre , tous les moyens sont bons  » : Des tanks en caoutchouc , des chèvres déguisées en soldats ! ,il semblerait que les stratèges n’aient jamais été à court d’idées pour tromper l’ennemi……

Ainsi :

Armée en  » toc  » pour débarquement  » bidon  » :

En 1944 , la question de savoir où aura lieu le débarquement allié obsède l’état major allemand : Où aura lieu le débarquement allié ? Or, au printemps , les avions nazi observent des centaines de bateaux, de chars et d’avions se regroupant dans le port anglais de Douvres : L’attaque aura donc lieu dans le Pas – de – Calais à l’évidence ……Mais ce qu’ils ne savent pas , c’est que tous engins militaires sont…… des répliques en caoutchouc et des maquettes en bois !tank

Cette armada n’est qu’un leurre fabriqué depuis plusieurs mois par des décorateurs de théâtre américains ……..L’histoire que j’ai lue dit que la manœuvre réussit : Le 6 juin 1944 , alors que des dizaines de milliers de soldats bien réels déferlent sur les plages de Normandie débarquement ,plusieurs divisions allemandes resteront bloquées loin des combats, dans le Pas-de-Calais , guettant l’armée devant débarquer à Douvres !!

 

Près de chez moi ..

 Un homme de 23 ans a été interpellé il y a quelques jours par les policiers de la BAC​ à Moulins ( allier ) gendarme après qu’il s’est introduit dans un appartement en passant par les toits. L’individu venait de grimper sur un échafaudage et de casser le vasistas d’un logement à l’aide d’un morceau d’aluminium, précise la Sûreté du centre. Il avait également tenté d’en forcer un second.
   Mais lors de son arrestation, le jeune homme a présenté des « troubles du comportement ». Des difficultés qui se sont confirmées lors de la garde à vue, qui n’a pu être menée à terme.

   Les enquêteurs ont contacté sa famille, qui a expliqué que le garçon, originaire de Poitiers, s’était échappé de l’hôpital psychiatre de La Rochelle, où il séjournait. Profitant d’une permission de sortie, le patient a pris la poudre d’escampette. Et n’est jamais revenu.
Il a finalement été conduit dans un hôpital psychiatrique de Lyon pour y passer des examens avant d’être interné.

 ( De Poitiers à Moulins en passant par La Rochelle , il a voyagé le  » monsieur ) .