la  » ronron » thérapie ?

   Ce long article trouvé sur le net ma interpelé parce que j’ai constaté les bien faits du chat (Moumoun surtout)  sur mon état ……..Après???? Chacun  est libre d’y croire ou non ……Bon dimanche à vous .

Le chat est-il un thérapeute malgré lui ? Pour Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse qui revendique en France la paternité de la « ronron thérapie », le ronronnement du félin « apaise et agit comme un médicament sans effet secondaire ».chat

Selon lui, « quand l’organisme lutte contre des situations pénibles – stress, insomnie ou anxiété – le ronronnement du chat émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes, un peu comme la musique ». Le chat, comme un violoncelle dont la musique s’amplifie en fonction de la taille de sa cage thoracique, fait office de caisse de résonance. « C’est par le tympan, mais aussi les corpuscules de Pacini, des terminaisons nerveuses situées au ras de la peau, que nous percevons le ronron qui émet des fréquences basses, entre 20 et 50 hertz. Des pensées positives et de bien être  sont alors transmises à notre cerveaux « , explique-t-il.

 « Le ronronnement utilise le même chemin dans le cerveau, à travers le circuit hippocampe-amygdale, une structure étroitement liée au déclenchement de la peur, indique Jean Yves Gauchet  ( psychologue ):

  Ecouter ce doux bruit entraîne une production de sérotonine, l’hormone du bonheur, impliquée dans la qualité de notre sommeil et de notre humeur. Le praticien ajoute que « le ronronnement joue un peu le rôle de la madeleine de Proust, sauf, bien sûr, si vous êtes encore traumatisé par ce chat qui vous a griffé au visage quand vous aviez six ans ». 

  « C’est un puissant antistress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et un soutien psychomoteur », note Véronique Aïache, journaliste  et auteur  de La Ronron thérapie , rapportant les résultats d’une étude menée dans les années 1950 par le corps médical américain. « A fracture égale, le chat se rétablit trois fois plus vite que tout autre animal. Les vibrations émises par le ronronnement ont d’ailleurs été reproduites par des kinésithérapeutes pour accélérer la cicatrisation osseuse », explique-t-elle par ailleurs.

UN THÉ, UN CHAT ET L’ADDITION, S’IL VOUS PLAÎT

Un "bar à chats" a ouvert ses portes en mai 2012 à Vienne.

  Les vertus des chats, qui sont près de 11 millions dans les foyers français, ne se limitent pas au ronronnement. Car le chat « est un éternel bébé qui aime se faire cajoler et ne demande qu’à jouer. Dans certains cas, il comble un manque affectif pour ceux qui n’ont pas d’enfant »

   Dans les « bars à chats », répandus en Asie et surtout au Japon, les clients viennent se détendre au contact des félins, sirotant un thé d’une main, et caressant un chat de l’autre.   

   En mai 2012, ce concept originaire du Japon s’est implanté en Europe : le Café Neko (« neko » signifie « chat » en japonais) a ouvert ses portes à Vienne.

 

 

 

dépotoire  » franco- suisse  » !

De plus en plus d’ordures à la frontière

  Depuis que chaque poubelle déposée en Suisse est taxée, certains n’hésiteraient pas à franchir la frontière pour déposer leurs ordures en France. Les douanes françaises sont mobilisées.ordures

  Pour éviter de payer lors du dépôt de chaque sac-poubelle, certains Suisses n’hésitent pas à franchir la frontière le coffre plein d’ordures, pour les déposer en France. Les services de douanes françaises ont intercepté quelque 140 personnes l’année dernière, qui préféraient payer une amende de 150 € plutôt que de faire marche-arrière avec leurs poubelles.

La manoeuvre est simple : on cherche un endroit discret, souvent en pleine nature, pour y déverser ses saletés. Les habitants vivant à la frontière côté français, et notamment en France-Comté et autour de Belfort, expriment un ras-le-bol justifié.

Près de dix tonnes déversées en France

  Un sac, puis un autre, puis un autre… En tout, ce sont près de dix tonnes d’ordures qui ont été comptabilisées en 2017 aux environs de la frontière en France-Comté. Aujourd’hui, la Suisse fait des efforts très importants pour réduire le nombre et le volume d’ordures ménagères par an et par habitant. Chaque sac déposé coûte deux francs suisses, soit 1,50 €.

  Tous les cantons suisses ont adopté ce fonctionnement, sauf le canton de Genève. Le volet financier est tout à fait persuasif, permet de trier davantage les déchets et de mieux les recycler.??   


Astuce…..

 

  Un vieux monsieur vivait tout seul aux U.S.A ,chaque année , il plantait plein de tomates dans son jardin ,un jour, il se retrouva seul , il lui est très difficile de  » labourer  » son jardin car le sol est trop dur tomates..Avant , son fils l’aidait , mais aujourd’hui il est en prison , le vieux monsieur écrit à son fils ( il le fait régulièrement ) et lui dit :  » Mon cher fils , je suis triste car je ne suis plus capable de piocher seul mon jardin , j’aurais tellement aimé que tu sois là pour m’aider à faire mon petit jardin de tomates comme autrefois . »

  Quelques jours après , le monsieur une lettre de son fils prisonnier :  » s’il te plait papa , ne laboure pas le jardin , C’EST LA que j’ai ENTERRé TOUS LES CORPS ! »

  Le lendemain la F.B.I , la police débarque chez le vieillard et laboure le jardin entier pour trouver les corps ….Mais ils ne trouvent rien , aucun corps , ils se voient obligés de s’excuser auprès de vieil homme …..Puis s’en vont ..

Le lendemain , la papy reçoit une lettre de son fils  :  » Voilà papa , le sol est labouré maintenant , tu vas pouvoir planter les tomates , c’est le mieux que je puisse faire d’ici …..

!!!!!

 

 

Pour finir…

Puce

Pourquoi dit-on « la puce à l’oreille » ?

« La puce à l’oreille » est un indice. «Avoir la puce l’oreille » signifie donc se douter de quelque chose, et « mettre la puce à l’oreille » éveiller les soupçons.

Cette expression est utilisée depuis de nombreux siècles mais sa signification a évolué. Au 13ème siècle, les puces sont répandues et en être porteur fort désagréable. Malgré ceci, l’expression signifie alors provoquer ou avoir un désir amoureux notamment féminin.?????

Mais au XVIIe siècle elle revêt un sens différent, et sert désormais à signifier qu’une personne est inquiète ou que son comportement semble agité, comme si des puces la démangeaient.

Il semble ensuite que l’expression ait pris son sens actuel. A voir quel qu’un agité on avait un indice de ce qui causait son inconfort, les puces. Ainsi « avoir la puce à l’oreille » consistait bien à avoir un indice sur une situation donnée.

Unis pour la vie ……

chêne dans granit

  En débroussaillant leur terrain de 5 000 m², deux retraités de Tonquédec (Côtes-d’Armor), ont découvert un chêne planté dans un bloc granitique d’une centaine de tonnes.

    Lorsque l’heure de la retraite a sonné pour Roger Le Buzulier et son épouse Claudine, habitants de Tonquédec, au sud de Lannion (Côtes-d’Armor), il a fallu déblayer et remettre en place les quelque 5 000 m² de terrain que le couple occupait pour ses activités professionnelles.

  Claudine faisait de l’élevage de chiens, caniches et yorkshires. Le chenil enlevé, une drôle de surprise attendait les époux Le Buzulier : derrière un hangar se cachait un chêne. Rien de très extraordinaire, sauf que, une fois le terrain débroussaillé, le  » terreau   » de pousse du végétal s’est avéré être un bloc granitique d’une centaine de tonnes

  Pas de terre. Que du minéral ! Comment cet arbre est arrivé là, Roger Le Buzulier l’ignore.

    On suppose qu’un gland est tombé dans une fissure de la roche et le temps aurait fait le reste . On estime son âge à une cinquantaine d’années. À cause de son implantation, inséré dans la roche, l’arbre n’a pas la possibilité de grandir comme ses congénères. Il développe davantage ses branches latérales, ce qui, dans une perspective lointaine, perché sur son bloc de granit, lui donne une image de bonsaï.

Avec ses racines qui serpentent le long du rocher, l’arbre s’est ancré pour la vie au granit.

P.S : Il parait qu’on peut observer la même chose en Corse du sud …….