çà s’est passé il y a………..

130 ans :

La Tour Eiffel est inaugurée le 31 mars 1889, en avant-première de l’Exposition universelle de Paris qui commémore le centenaire de la Révolution française. Elle deviendra contre toute attente le symbole universel de la capitale française.

Un ingénieur de son temps
Le « père »    de la Tour Eiffel est un ingénieur centralien très représentatif de son temps. Il voit dans le fer le matériau de l’architecture du futur. Il crée sa propre société en 1867, à 35 ans, et met au point des structures métalliques en forme de treillis, qui allient légèreté, souplesse et résistance.
Homme d’affaires habile, il réalise des viaducs au Portugal comme en Auvergne. On lui doit aussi la gare de Budapest, en Hongrie… mais aussi la structure de la statue de la Liberté !
  Gustave Eiffel est donc déjà un ingénieur de grand prestige quand le gouvernement décide de célébrer le centenaire de la prise de la Bastille par le biais d’une Exposition universelle sur l’esplanade du Champ-de-Mars, au bord de la Seine.
  Les organisateurs lancent dès 1884 l’idée d’une tour de 1000 pieds, soit environ 300 mètres, symbole de la grandeur retrouvée de la France et de la bonne santé des institutions républicaines.
Un symbole républicain
Le projet de la société Eiffel & Cie est retenu à l’issue d’un concours au cours duquel s’affrontent une centaine de projets. Il est en fait l’œuvre de deux ingénieurs du bureau d’études.
   Indifférent dans un premier temps, Gustave Eiffel commence à s’intéresser au projet lorsqu’il en mesure la portée symbolique et médiatique. Il rachète alors à ses ingénieurs leur brevet. Devenu seul propriétaire de la tour, il est assuré de lui donner son nom !
  D’emblée, les détracteurs sont légion. Le 14 février 1887, Le Temps publie un manifeste de protestation signé par des personnalités du monde des arts et des lettres parmi lesquelles Leconte de Lille, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas fils, Charles Garnier, Sully Prudhomme, Paul Verlaine
   En dépit de ces oppositions, la tour est construite en 2 ans, 2 mois et 5 jours… sans aucun accident mortel.
   Le succès populaire est immédiat. Pas moins de deux millions de visiteurs font l’ascension de la tour pendant la durée de l’exposition, soit à pied soit en empruntant les ascenseurs eux-mêmes révolutionnaires pour gagner les deuxième et troisième étages.
  Prévue pour être détruite après l’exposition, la Tour Eiffel devra sa survie à l’installation à son sommet, par Gustave Eiffel lui-même, d’une antenne destinée à relayer les premières émissions de radio vers les Parisiens.

P.S : Il fallut :

18 038 pièces métalliques
5 300 dessins d’atelier
50 ingénieurs et dessinateurs
150 ouvriers dans l’usine de Levallois-Perret
Entre 150 et 300 ouvriers sur le chantier
2 500 000 rivets
7 300 tonnes de fer
60 tonnes de peinture
2 ans 2 mois et 5 jours de chantier
5 ascenseurs.

Un sourire ?

   Un jeune couple rend visite à un ami de longue date et ils décident de faire une partie de poker.jeu cartes Lors de la partie, Thomas fait tomber ses cartes et se baisse pour les ramasser et c’est là qu’il découvre un spectacle qui le laisse sans voix; la femme de son ami ne porte rien sous sa jupe.
Il se rassoit à table le visage tout rouge.
Un peu plus tard, alors qu’il va dans sa cuisine pour prendre une bière, Mélanie le rejoint et lui demande : « tu as vu quelque chose d’intéressant sous la table ? » Surpris il répond : « oui ! »

  Elle lui propose : « Eh bien, tu peux y goûter, mais ça te coûtera 500 euros. »
Et puisqu’il a toujours été secrètement attiré par elle, il décide d’accepter.
Rendez-vous est pris, le vendredi suivant à 3 heures pile, son mari étant au travail, ils se retrouvent chez elle où ils passent à l’acte.
  Ensuite, Thomas se rhabille rapidement et quitte la maison de ses amis.
Lorsqu’il rentre à la maison, le mari de Mélanie lui demande : « est-ce que Thomas est passé aujourd’hui par hasard ? ». Terrifiée, elle répond quand même : « euh oui, il est passé quelques minutes cet après-midi. »
  Elle manque de s’évanouir lorsqu’elle entend la deuxième question : « Et il t’a donné 500 euros

? »
  Avec une figure figée, elle répond : « oui, il me les a donnés !»
Thomas content, lui dit alors : « tant mieux, il est passé au bureau ce matin pour m’emprunter 500 euros et m’a dit qu’il passerait cet après-midi à la maison pour les rendre. »

Mort deux fois , mais toujours en bonne santé !

 

« Afin de permettre l’annulation de votre date de décès, je vous remercie de bien vouloir me retourner cette lettre accompagnée des justificatifs suivants ». Une lettre pour le moins étonnante, car Claude Gonzales n’est pas mort, mais engagé dans un sacré parcours du combattant. Tout commence en août 2017 quand il réalise qu’il ne peut plus accéder à son compte retraite par internet. Une opératrice lui annonce par téléphone son décès.
Un papier manquant pour l’Assurance maladie
« Je suis resté muet quelques secondes… décédé ? », s’étonne Claude. La faute à une confusion entre le retraité et un homonyme mort, puis une réaction en chaîne d’un organisme à l’autre. Le problème se résout, mais le retraité va mourir une seconde fois administrativement. « Vous n’existez plus, vous êtes hors société, vous ne pouvez aller nulle part », déclare Claude Gonzales. Du côté de l’Assurance maladie, l’explication tient à un papier manquant que le retraité assure pourtant avoir produit.

Un ermite…..

Kliker sur le lien ci dessous pour voir la vidéo ( si çà vous dit )

https://www.francetvinfo.fr/france/auvergne-rhone-alpes/ardeche/ardeche-la-vie-d-un-ermite-au-coeur-du-bois-de-paiolive_3256271.html#xtor=EPR-502-%5Bnewslettervideo%5D-20190330-%5Bvideo4%5D

    Au cœur de l’Ardèche, l’ermitage Saint-Eugène existe depuis le Moyen Âge et domine le bois de Païolive. Un moine vit ici depuis vingt-cinq ans, il ne craint ni le vent du nord ni les précipices qui sculptent la falaise. Jean-François Holthof respecte la règle de saint Benoît. À 70 ans, sans quotidien sans eau courante et électricité peut paraître rude, mais l’ermite assure ne pas ressentir l’isolement. « Dans la nature, il existe une partie visible et une partie invisible. Par la partie invisible, on est en relation avec tout, que ce soit les saints, les anges, les démons, et puis les autres hommes, qu’ils soient vivants ou morts », raconte Jean-François Holthof.
Sauvegarder ce site
Le religieux se recueille nuit et jour dans sa chapelle pour mener un défi spirituel : préserver le bois de Païolive. L’ermite redoute la dégradation de son environnement. Pour sauvegarder cet écrin rocheux, une association a été créée par le moine et des chercheurs.

Une fin trop parfaite ?

  Le 29 mars 1968 , à Moscou , la foule défile devant la dépouille du cosmonaute Iouri Gagarine , mort dans un accident d’avion .

  Près du cercueil , les officiels expliquent aux journalistes ce qui est arrivé : En plein vol , disent ils , le pilote a du faire face à une défaillance technique . Et , pour éviter que son avion ( MiG15 ) ne s’écrase sur une école , Gagarine Gagarinene s’est pas éjecté ….Ainsi , le premier homme à avoir effectué un vol dans l’espace se serait montré admirable jusqu’au bout ………Pourtant, pendant plus de quarante ans, le rapport d’enquête sur son décès restera un secret d’état !

  Les rumeurs les plus folles circulent alors : Gagarine se serait enfui à l’Ouest  , on ira même jusqu’à dire qu’il aurait été enlevé par des extra- terrestres ! …..

   En 2011 , selon des documents  » déclassés  » , la réalité serait  beaucoup moins  » grisante  » : Iouri Gagarine pourrait avoir perdu le contrôle de son appareil …en cherchant à éviter un ballon – sonde .!

Une banale erreur de pilotage en fait ! 

Pas facile de rester un héros en toutes circonstances !

https://binged.it/2uzzSln

Pour l’instant :

Je regarde un film extra !

Les évadés !

 

Bref Résumé :
 Andy Dufresne, convaincu du meurtre de son épouse et de l’amant de celle-ci, est condamné à la prison à perpétuité. Voici ce vice-président d’un important établissement bancaire brutalement exposé à la barbarie à peine réglementée de l’univers carcéral. L’amitié d’un détenu, Red, le soutient tout d’abord avant qu’un conseil fiscal, donné au sadique chef des gardiens, Hadley, ne mette en lumière ses capacités et ne lui vaille l’attention du directeur, Norton. Devenu bibliothécaire, Andy apprend à lire aux détenus, participe à leur réinsertion et donne un nouveau sens à sa vie, non sans aider Norton à gagner d’énormes sommes d’argent…

P.S: Les Evadés est l’adaptation cinématographique d’une nouvelle de Stephen King intitulée Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank. Celle-ci parut en 1982 dans le recueil Différentes saisons.