Parce que j’en mange beaucoup …..

Panzani 4Cette fin de mois  : ( même si ce ne sont pas des pâtes  » Panzani  » ) …..L’idée saugrenue m’est venue de chercher l’histoire de la marque Panzani ….

  En 1910,Giovanni Ubaldo Panzani nait . De nationalité italienne . Il prend la nationalité française en 1929 et se fait appeler Jean Panzani. C’est à Parthenay, dans le grenier de ses beaux-parents, qu’il commence à fabriquer des pâtes fraîches artisanales et à les livrer à bicyclette     Panzani 1                                     

La guerre finie , il construisit sa première usine de pâtes fraîches à Parthenay. Le retour au marché libre et la fin des cartes d’alimentation en 1949 lui  donnent l’occasion de  » prospérer » :Il construit sa première usine de pâtes fraîches et  JeanPanzani a de nouvelles ambitions…Panzani 2

  En 1950, Jean Panzani lance la marque Pasta Panzani : le paquet en cellophane est né ! Une mini révolution dans le monde des pâtes : le consommateur peut désormais voir le produit avant de l’acheter. C’est le succès immédiat.Panzani 3

  En 1960 , Panzani fusionne avec la société La Lune puis avec Régia Scaramelli et devient le n° 1 des pâtes. La marque s’insère  rapidement dans le nouvel univers de la grande consommation.  Afin de  garantir au consommateur une qualité constante, Panzani intègrera ensuite la semoulerie de Saint Just et développe alors , une nouvelle activité : semoulier .

  Dans les années 70 ,  la société Panzani est rachetée par le groupe Danone  en 1973 ,le célèbre slogan « des pâtes, oui mais des Panzani ! » fait son apparition et marquera toute une génération. Avec le personnage sympathique de Don Patillo, Panzani fait des pâtes un aliment que l’on déguste avec plaisir et gourmandise !  Le personnage de  » Don Patillo  accompagnera pendant 25 ans les campagnes publicitaires de Panzani.

panzani 5

 

…..Ce Lundi matin :

Médecin !! Alors je m’efforce de penser  » positif  »  lol 

Les paroles :

J’ai la télé, les deux chaînes et la couleur

J’ai ma voiture et la radio à l’intérieur

Mon log’ment qui prend tous les jours de la valeur

Et l’espoir de gravir l’échelon supérieur

J’suis HEUREUX.

Une femme et deux fils qui n’obéissent guère

A Chatou une résidence secondaire

Le barbecue l’été, le feu de bois l’hiver

Et pendant le mois d’août je me dore à la mer

J’suis HEUREUX.

Je sais choisir mon déodorant corporel

Ma crème, mon tonic au parfum personnel

Je comprends mieux ma femme, je me rapproche d’elle

Je sais danser le jerk, j’ai un slip Rasurel

J’suis HEUREUX.

Ma femme sort sans moi quelquefois c’est son droit

Elle a ses connaissances, ça ne me regarde pas

Je vois tous les mardis une fille du nom d’Olga

Elle a une bouche grande et ça compte pour moi

J’suis HEUREUX.

Je suis un homme de gauche mais la gauche a vieilli

Il faut évoluer c’est la loi de la vie

Je ne dis pas cela parce que je suis nanti

D’ailleurs tout ce que j’ai, je l’ai eu à crédit

J’suis HEUREUX.

Si j’ai peur du cancer, j’ai pas peur des Chinois

J’ai du coeur, j’ai donné dix francs pour le Biafra

J’ai besoin d’érotisme, j’aime Barbarella

Et De Funès et Dracula quand je les vois

J’suis HEUREUX.

Je rêve chaque nuit et des rêves barbares

Je suis toujours pirate, cosaque ou tartare

Egorgeur ou violeur, incendiaire ou pillard.

Puis quand je me réveille au matin c’est bizarre

J’suis HEUREUX.

Je n’perds pas mes cheveux,

je n’perds pas mes réflexes

Je ne suis pas raciste,

je n’ai pas de complexes

Je suis bien dans mon âge,

je suis bien dans mon sexe

Aucune raison d’être angoissé ni perplexe

J’suis HEUREUX.

J’ai la télé, les deux chaînes et la couleur

J’ai ma voiture et la radio à l’intérieur

Mon log’ment qui prend tous les jours de la valeur

Et l’espoir de gravir l’échelon supérieur

J’SUIS HEUREUX … J’SUIS HEUREUX … J’SUIS HEUREUX.

 

Un sacré loustique !

tour eiffel

Vrai ? ( possible que j’ai déjà mis un billet sur cette arnaque ) bahhh  tant pis !

On dit que Victor Lustig aurait vendu la Tour Eiffel ! 26 ans après la construction de celle – ci , en 1925 , V.Lustig aurait eu l’idée géniale de la proposer à des acheteurs pour le moins crédules : Il réunit les plus grands ferrailleurs français dans un palace de la capitale prétendant qu’il est chargé par le gouvernement de vendre discrètement le monument ! L’un d’entre eux , nommé A.Poisson aurait  » mordu à l’hameçon  » lol . Lustig lui estorque un chèque et même , pour avoir l’air plus crédible , lui demande un  » dessous de table  » ! Ensuite , il lui fait signer  un document / contrat en deux exemplaires avec en-tête de la république française pour lui assurer qu’il est dorénavant propiètaire . Aussitôt, Lustig s’enfuit en Autriche !

Quand à André Poisson , ayant compris quelques jours plus tard , qu’il s’est fait rouler , il aurait gardé le silence de peur de passer pour un idiot !

 » Et la lumière fut  »…….

  Au Moyen Age, la France  baigne dans la quasi obscurité : flambeaux et lanternes sont utilisés pour se déplacer ou pour éclairer les portes des villes, les porches, le sommet des tours.

   En janvier 1318, le roi Philippe V ordonne qu’une chandelle soit entretenue à la porte du palais afin d’éloigner les brigands. La tour de Nesle (aujourd’hui disparue) est dotée d’un fanal indiquant aux mariniers l’entrée de Paris.
     En 1524, un arrêté du Parlement oblige les bourgeois à entretenir une chandelle à la fenêtre de leur habitation.

   En plus, chaque personne qui marchait dans les rues pendant la nuit devait porter une lanterne.
En 1667, le lieutenant de police Nicolas de La Reynie fait établir 2736 lanternes pour éclairer 912 rues de Paris. Garnies de chandelles, elles sont posées à chaque extrémité des rues. Cet éclairage ne fonctionnait que pendant 4 mois de l’année, du 1er novembre à la fin février. Des habitants désignés par les autorités, étaient responsables de l’allumage des chandelles allumeur réverbère aux heures réglées. Pour financer ce dispositif, une taxe était prélevée, appelée impôt  »de boues ?  et lanternes  ». Cette première tentative d’éclairage public était cependant insuffisante pour protéger la population des incursions des brigands et autres  malfaiteurs.
   Vers 1700, les lanternes furent suspendues aux façades des maisons à l’aide d’une corde. En 1729, environ  5800 lanternes sont présentes dans Paris. En 1766, les lanternes furent remplacées par 3600 réverbères à huile accrochés à des potences le long des rues, tous les 60 mètres. En 1788, l’huile de tripes ! est remplacée par l’huile de colza dont la flamme est plus blanche et … moins malodorante .
 L’éclairage au gaz
  En 1791, l’ingénieur français Philippe Lebon découvrait le principe d’éclairage par hydrogène. Les premiers essais des réverbères à gaz eurent lieu en 1817 dans l’ancienne galerie de fer boulevard des Italiens. Le projet fut soumis au gouvernement mais ne fut pas approuvé. D’autres essais furent menés à l’Hôpital Saint-Louis, au palais de Luxembourg et à l’Odéon. En 1829, la rue de la Paix reçoit le premier éclairage public au gaz hydrogène carburé.      Deux ans plus tard, Paris compte 70 becs à gaz et 12940 becs à huile. Au fil des années, l’utilisation des lanternes à huile diminua ; l’allumeur de lanternes parcourant les rues avec sa casquette cirée, sa boîte en fer-blanc et son échelle sur l’épaule, disparaît.
Le passage à l’électricité
    En 1878, lors de l’exposition universelle de Paris, quelques places et avenues furent dotées de « bougies Jablochkoff », c’est à dire  des lampes à arc électrique. Le 31 mai ,une trentaine de  globes de verre émaillé s’allument comme par magie le long de l’avenue de l’Opéra. Les passants affluent pour assister à ce spectacle de l’éclairage électrique.        Certains l’admirent, d’autres restent sceptiques, la lumière étant trop vive et risquant de faire peur aux chevaux. L’avenue de l’Opéra est donc la première voie publique éclairée par l’électricité. A partir de 1880, le gaz d’éclairage cède progressivement place à l’électricité.
   Avec la naissance, puis le développement de l’automobile, l’éclairage public connaît un nouveau changement : Tout d’abord, les lampadaires doivent tenir compte de la circulation automobile.  Ensuite les feux de circulation apparaissent. Le 5 mai 1923, au croisement des boulevards Saint-Denis et Sébastopol, est posé un feu de signalisation. Il est rouge et accompagné d’une sonnerie. C’est le premier en France. Les automobilistes peuvent passer quand il est éteint et doivent s’arrêter quand il est rouge. Il faudra attendre dix ans avant que n’apparaissent les feux verts et jaune.

  Celà , c’est pour Paris…..le reste du territoire français ???????

 

???

déjeuner école

   Il y a peu, personne n’aurait pu imaginer au monde qu’en France , des parents n’avaient pas de quoi donner à manger à leurs enfants.

   Pourtant, le gouvernement doit , dit on ,  débloquer une enveloppe de 6 millions d’euros pour financer des petits-déjeuners dans les écoles de  » zones prioritaires  »en 2019, une somme qui sera doublée en 2020, dans le cadre du plan pauvreté, doté de 8,5 milliards d’euros.

   Cette mesure fait partie du plan pauvreté du gouvernement Macron pour permettre à 100 000 enfants « de ne pas commencer la journée le ventre vide » 

   Cette annonce a été faite le 23 avril par le ministre de l’éducation et le secrétaire d’État auprès de la ministre de la santé.

  Cette mesure ferait partie des promesses du « plan de lutte contre la pauvreté » annoncées en septembre dernier par le président de la République et concerne à terme 100 000 enfants dans les territoires prioritaires.

   L’initiative déjà déployée dans huit académies tests, sera généralisée à la rentrée de septembre à l’ensemble du territoire français.

   Les deux ministres qui ont prévu de se rendre dans une école de l’Oise pour partager un petit déjeuné avec les élèves ont précisé finement que « l’objectif est de permettre aux enfants de ne pas commencer la journée le ventre vide, de rester concentré pendant toute la matinée et, ainsi d’apprendre dans les meilleures conditions ».

    Ils ont ajouté « Cette mesure participe à la réduction des inégalités, dès le plus jeune âge. »

  Les écoles devront  être volontaires et appartenir à une zone REP (réseau d’éducation prioritaire) des quartiers politiques de la ville ou encore certaines zones rurales où le besoin social est identifié par la mairie.

   Il a été précisé que ces petits-déjeuners devront être équilibrés et de qualité, servis dans le respect des règles de sécurité et d’hygiène alimentaire, ouverts à tous les enfants et accompagnés d’une action d’éducation alimentaire …

çà s’est passé il y a environ ….

14 ans seulement !

  Le 23avil 2005  , un jeune gars nommé  Jawed Karim est la première personne à avoir posté une vidéo sur le site de partage en ligne  ( qui compte aujourd’hui presque 2 milliard d’utilisateurs dans le monde ) ….Cet homme est l’un fondateurs de You  tube ! Dans cette première vidéo intitulée  » me at the zoo  »est évoquée la longueur des trompes d’éléphants en arrière plan ..Ce film de 18 secondes aurait été visionné près de 65 millions de fois !

La vidéo

Pose de la première pierre de…..

la bastille :!

   Le 22 avril 1370 est le jour où le prévôt de Paris, Hugues Aubriot, pose la première pierre de la Bastille.Bastille

 

   A l’époque, elle n’a pas encore vocation à devenir une prison. Dans l’esprit de Charles V, il s’agit simplement de renforcer la défense de Paris.
   Il faut bien comprendre que les défenses de la Bastille sont orientées, non pas vers l’extérieur de Paris, mais vers l’intérieur, c’est-à-dire vers le faubourg afin de protéger une éventuelle fuite de la cour vers Vincennes. Il faut imaginer cet immense édifice, très massif, à l’emplacement de l’actuelle place de la Bastille, avec ses quatre tours — il y en aura bientôt huit — culminant à 24 mètres.

  La Bastille deviendrat une prison sous Louis XI. Ensuite , elle servira d’arsenal, de coffre-fort gigantesque pour le Trésor du royaume, et c’est au début du XVIIe siècle que le cardinal de Richelieu en fera de nouveau une prison d’État. On était envoyé sans procès à la Bastille, sur simple lettre de cachet !
  Des personnes illustres furent embastillées : le marquis de Sade — qui y écrivit ses Cent Vingt Journées de Sodome —, Voltaire, le duc de Richelieu, Nicolas Fouquet, le Masque de fer.

   La Bastille est prise le 14 juillet 1789, avant d’être démolie pierre par pierre, une partie étant employée pour la maçonnerie du pont de la Concorde.!pont concorde

Un léger sourire ……..

Pour finir …..

Toto va chez le docteur et vois une fille qui pleure.
Il lui demande :
– Pour quoi tu pleures ?
Elle répond :
– Parce que je viens faire une analyse de sang.
Toto dit :
– C’est pour sa que tu pleures ?
Elle répond :
– Oui car mon frère m’a dit qu’il fallait couper le bout du doigt pour faire l’analyse !
Et Toto commence à pleurer.
– La fille demande :
Pourquoi tu pleures maintenant ?
Il répond :
– Parce que moi je viens faire une analyse d’urine.