La marque Caddie …….

  Sans intérêt ( sauf pour moi )

 

   L’entreprise est fondée en 1928 par Raymond Joseph sous le nom  » Ateliers Réunis  » et fabrique des mangeoires pour les poussins et des articles de ménage en fil métallique.

  Son siège social est transféré à Drusenheim en 2012 (auparavant, il se trouvait sur la commune de Schiltigheim, toujours en Alsace (France)).

  La marque Caddie est déposée en 1957 en France puis dans plus de 75 pays. La société familiale prend le nom de Ateliers Réunis Caddie. En 1958, Caddie équipe le premier supermarché de France à Rueil-Malmaison.

  Un deuxième site de production est créé à Drusenheim en 1973. Spécialisé dans la production de chariots libre-service, il est entièrement robotisé et occupe 30 000 m2 couverts.

  Des filiales de production sont créées en Chine en 2001, au Portugal en 2004.

  En pertes depuis plusieurs années, l’entreprise familiale est mise en redressement judiciaire le 5 mars 2012 Elle est reprise par le groupe Altia, qui ferme le site de Schiltigheim et regroupe la production française à Drusenheim.

  Malgré un refinancement par Bpifrance, le groupe Altia fait faillite à l’été 2014 et est démantelé . Une seule offre propose de reprendre Caddie elle est présentée par Stéphane Dedieu l’ancien P-D -G avant l’intégration au groupe Altia. Une nouvelle société Les Ateliers Réunis est créée

  En 2016, l’entreprise connaît plusieurs commandes massives en provenance de pays du golfe (d’Arabie saoudite principalement) et réembauche une centaine de salariés (105 des 128 salariés) qui avaient été licenciés en 2014. Cette progression constante lui a permis de racheter le site de l’entreprise Electropoli dans la zone industrielle de Dettwiller. Après des mois de travaux, les premiers chariots commencent à sortir de la nouvelle usine.

  10 millions d’euros de travaux ont été réalisés sur le site. Anciennement sous-traitée, la peinture est désormais faite sur place. De quoi intégrer les 74 ex salariés d’Electropoli, spécialisés dans le traitement de pièces autos. Ils ont suivi une formation de 8 mois pour pouvoir intégrer le processus de production.

  Au total, 120 salariés travaillent sur le site en plus des 120 présents à Drusenheim. Cette reprise s’explique principalement par les apports en capital : 6 millions d’euros dont principalement le soutien de BpiFrance (1 million d’euros), la Caisse d’épargne (700 000 euros) et de la région Alsace (300 000 euros).

  L’entreprise exporte ses chariots dans 120 pays et réalise un chiffre d’affaires de 26 000 000 d’euros en 2016.

  En novembre 2018, Caddus filiale du premier fabricant européen de chariots de magasins, la société polonaise Damix entre au capital des Ateliers Réunis Caddie à hauteur de 70 %. Les 30 % restent à Stéphane Dedieu (via le holding Skade Management) Bertholdi un distributeur Italien et le groupe allemand ShopBox.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s