Peut – on rêver …..

sous anesthésie générale? 

 »  A priori   » le sommeil forcé par l’anesthésie générale empêche de rêver.

Une inconscience totale : C’est ce qu’ on dit d’ordinaire de l’effet d’une anesthésie générale. Dans cette situation, le cerveau serait comme déconnecté du reste du corps et la personne plongée dans un état d’inconscience par l’action des produits hypnotiques.
Mais, j’ai lu qu’ une nouvelle étude scientifique suédoise renouvelle les connaissances sur le fonctionnement du cerveau durant les anesthésies. Elle démontrerait en effet que les patients qui la subissent seraient encore capables de rêver.
  Ces chercheurs ont soumis des personnes volontaires à une anesthésie générale et ont constaté que certaines avaient bien pu rêver. Comment s’y sont-ils pris puisque, en principe, une telle anesthésie provoque une amnésie?

Pour y parvenir , les chercheurs ont endormi leurs patients  » en deux temps  »  : Après leur avoir administré une première dose de produits anesthésiques, ils les ont réveillés afin de pouvoir recueillir leurs impressions. Puis ils les ont endormis de nouveau , avec une dose plus massive, avant de les réveiller à nouveau. À chaque réveil, les chercheurs ont constaté que certaines personnes se souvenaient d’avoir rêvé.
   S’il était démontré que les patients sous anesthésie générale faisaient des rêves, on aurait la preuve expérimentale que, dans cette situation particulière, le cerveau n’est pas totalement déconnecté et que l’inconscience du patient n’est pas totale.
   Mais les rêves sous anesthésie sont ils , en tous points,  semblables aux songes ordinaires?

    En tous cas, des chercheurs hongrois ont pu montrer que, soumis à certaines techniques de suggestion, les patients endormis incorporent à leurs rêves des aspects liés aux situations suggérées. C”est un signe.
   En plus  , les rêves des patients anesthésiés contiennent aussi des éléments qui ont pu être influencés par l’environnement du lieu où a eu lieu l’anesthésie.
   Mais ces chercheurs n’excluent pas que les rêves constatés soient aussi le fruit d’hallucinations provoquées par les substances utilisées pour l’anesthésie.
  Alors doit-on donne le nom de rêve, au sens traditionnel du terme, à ces images mentales sous anesthésie générale ? La question n’est pas encore tout à fait tranchée.

 » Quand je mourrais ce qui est à moi sera à toi….sauf mes rêves  »
Carlos Ruiz Zafon « L’ombre du vent »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s