On trinque ?

  En trinquant à l’apéritif on utilise parfois la formule  » tchin-tchin !  ». Cette tradition aurait  une centaine d’années et viendrait de l’armée française : ….

  En 1900 fut envoyé en Chine un contingent de soldat français afin de soutenir le pouvoir central en place. Or là-bas ces militaires entendent les chinois dire  »qing qing » (qui devient  » tchin tchin » dans la bouche des français) à l’occasion de fêtes. Dans ce pays, plus précisément dans la région de Canton, cela signifie  »salut » ou  » je vous en prie  » et était utilisé pour inviter tous les participants à prendre un verre.

  Les soldats français, amusés par cette expression, la retiennent. Ils la reprennent phonétiquement sur place puis une fois revenue en France. La formule séduit notamment car elle ressemble au nom du pays d’où elle vient. Elle est rapidement reprise par toute la population jusqu’à nos jours.

    Par contre il vaut mieux ne pas utiliser l’expression “Tchin-tchin” au Japon car là-bas elle signifie  »pénis » ! Mieux vaut  dire  » Kampaï  » .

———————————————-

Rappel  (déjà mis ) :

    On trinque en entrechoquant les verres depuis le Moyen Age. À cette époque lors des diners entre les représentants de différents royaumes ou personnes de haut rang, les chefs cognaient leurs verres pour une raison spécifique: en le faisant suffisamment fortement une quantité du liquide contenu chacun des verres passait dans l’autre.

  Chaque convive buvait donc un peu de la boisson de son voisin et pouvait être certain que son verre n’était pas empoisonné. Le repas pouvait alors se dérouler dans un climat plus détendu.

   Ils pouvaient même  » boire cul sec  » . Ce  » cul  »  n’est pas le fessier mais le fond d’un verre ou d’une bouteille. On comprend alors lors facilement l’expression “cul sec”: lorsque le cul est sec, cela signifie que le verre est vide.

  Et justement en Chine quand on veut boire cul sec, ce qui est fréquent notamment lors de repas d’affaires. A cette occasion on dit le mot Ganbei qui veut dire, fais (gan) le fond (bei), sous entendu le fond de ton verre ! Mais Ganbei peut aussi signifier tout simplement Santé…. Tchin Tchin en quelque sorte. 

  Par contre , on emploie aussi  » trinquer  » pour  » subir les conséquence  » ( comme dans :  » Les parents boivent et les enfants  » trinquent  »  )  ; mais là , je ne trouve rien ? 

 

 

 

 

3 réflexions sur “On trinque ?

  1. Bonjour Marie
    Merci , tu es sympa ….
    ( Aujourd’hui , je  » trinque  » , mais d’une autre façon : J’ai très mal à l’estomac )
    Bisous , bonne fin d’après – midi
    A bientôt
    F.

  2. Je ne connaissais quà moitié l’origine de l’expression « tchin tchin » par contre, je connaissais celle de « cul sec ».
    Une précision : quand on est en Chine, lors des repas d’affaires, chacun des convives doit porter un toast pour chaque personne présente et tout le monde doit boire son verre en entier.
    Chaque convive doit en faire autant ce qui fait qu’à la fin du repas quand ils sont une bonne vingtaine autour de la table, les convives sont dans un état assez « avancé ».
    A la fin du repas, après un retour chez eux ou à l’hôtel, ils se retrouvent quatre ou cinq heures plus tard pour discuter affaires et contrats, tous clairs et capables de négocier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s