C’était il y a environ ….

48 ans :

 Le 15 novembre 1971

Naissance du microprocesseur

Marcian Ted Hoff (28 octobre 1937, Rochester ; ...) Le 15 novembre 1971 est publié l’acte de naissance du microprocesseur. Dans une publicité de la revue Electronic News, la firme Intel annonce « A microprogrammable computer on a chip » (un ordinateur programmable dans une puce).

L’inventeur, Marcian E. « Ted » Hoff (34 ans), a eu l’idée d’associer sur un minuscule support tous les circuits qui constituent un ordinateur.

Ce microprocesseur 4004, avec une taille de 3,2 mm, est capable d’effectuer jusqu’à 60 000 opérations par seconde. Sa puissance est comparable à celle du mémorable ENIAC, dont les circuits occupaient un volume d’environ 80 mètres cubes.

Genèse d’une révolution ?

    L’ENIAC, né juste après la Seconde Guerre mondiale, est l’un des premiers ordinateurs numériques jamais construits. Il était composé de plus de 15 000 tubes à vide, en quelque sorte de grosses ampoules. Ces tubes ont été remplacés par des transistors à la génération suivante d’ordinateurs numériques. Ces transistors, inventés par les laboratoires Bell en 1948 ont eux-même été progressivement miniaturisés, ce qui a permis la mise au point des circuits intégrés et des microprocesseurs.

La publication d’Intel, en 1971, est le fruit d’une longue gestation qui remonte au moins à l’invention du premier circuit intégré (ou « puces » électronique) par Texas Instruments, une douzaine d’années plus tôt.

Intel va donner une nouvelle impulsion à cette technologie en la faisant sortir des applications militaires et spatiales et en la propulsant dans l’industrie. C’est ainsi qu’en deux décennies, dans l’ensemble du monde développé, les microprocesseurs ont bouleversé l’informatique, l’industrie et les télécommunications. Ils ont conduit à l’automatisation des tâches industrielles. Ils ont introduit la micro-informatique dans les activités de services et dans les activités ludiques ou domestiques. Ils ont aussi rendu possible l’expansion foudroyante de la téléphonie et de l’Internet.

La troisième révolution ?

  On pourrait dire  que les microprocesseurs ont été à l’origine d’une troisième révolution industrielle, après l’invention de la machine à vapeur par James Watt, au XVIIIe siècle, et la découverte des applications pratiques de l’électricité par Thomas Edison, au XIXe siècle.

2 réflexions sur “C’était il y a environ ….

  1. En effet, ce fut une révolution quand on sait que les astronautes qui sont allés sur la lune en 1969, possédaient un ordinateur d’une puissance de 36Ko avec une mémoire RAM de 4Ko. Quand on sait que nos PC peuvent avoir une puissance de 1000 Giga octets, on imagine combien ces hommes furent de vrais aventuriers.
    Quant à la puissance des groupes informatiques américains, si le président Giscard d’Estaing y avait compris quelque chose et si les financiers et industriels avaient joué le jeu, la France posséderait un géant mondial de l’informatique grâce au Plan Calcul lancé par de Gaulle et Michel Debré puis Pompidou en 1966.
    Leurs objectifs étaient de développer une industrie informatique nationale et d’en faire un élément d’une future industrie informatique européenne. Pour cela fut créée la Compagnie internationale pour l’informatique devenu Cii qui dut s’associer à l’américain Bull sous la pression des industriels et des financiers.
    Au départ furent privilégiées des systèmes de gestion. Vint ensuite un plan Composants qui visait à accélérer le développement de l’industrie française des circuits intégrés. Les politiques avaient décidé d’y ajouter un autre volet avec un gigantesque effort de formation à l’informatique, à la fois dans l’Éducation nationale et dans divers organismes publics ou privés et ce, par la création d’un ensemble de diplômes, la reconnaissance de l’informatique comme discipline scientifique et l’opération des « 58 lycées » à partir de 1972.
    La Compagnie internationale pour l’informatique avait pour mission de produire des ordinateurs made in France.
    Au final, ce plan Calcul avait pour ambition et pour but de donner naissance à une grande industrie européenne de l’informatique, sur le modèle de ce qui venait d’être fait dans l’aéronautique avec Airbus.
    Au sein de cette vaste équipe de chercheurs de très grande qualité, un petit groupe avait mis au point un intranet et pensait à le développer pour communiquer à l’extérieur. Bien avant que les Américains n’y pensent, des chercheurs français avaient pensé l’Internet.
    Cependant certains voulaient que Cii s’allie avec les Américains, des querelles d’égos quant aux décisions ralentirent le fait que le Plan Calcul marche à fond.
    Pour parfaire le tout, Giscard clora ce Plan Calcul en 1975 privilégiant le Minitel.
    Un merveilleux gâchis !

  2. Salut Yann
    Je ne savais pas ( encore ! ) pour le  » plan Calcul  » ? Ce fut réellement une révolution , les exemples que tu donnes ( astronautes ) le démontrent et il y a peu de temps finalement . Je reste  » bouche – bée  » en te lisant , apprenant que encore une fois , les français étaient en avance sur les américains et que les politiciens n’ont rien vu venir , tout gâché : Le minitel pffff .
    Merci pour ton commentaire passionnant comme toujours et….le seul comme souvent .
    F.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s