Qui répond …

Aux lettres adressées au Père Noël? 

   Chaque année, en France, plus d’un million d’enfants écrivent au Père Noël. Il n’y a même pas besoin d’affranchir les lettres avec un timbre : la poste accepte, dans ce cas précis, de s’occuper du courrier gratuitement. Que fait-elle de toutes ces lettres ? elles sont acheminées à Libourne, dans le sud-ouest de la France, où un secrétariat est chargé d’y répondre.
   Des modèles de réponse, pour aider les secrétaires
    Pour la petite histoire, la première réponse du Père Noël a été rédigé par une certaine… Françoise Dolto  F.Dolto. En 1962, lorsque le ministre de la poste a eu l’idée de créer le secrétariat du Père Noël, pour répondre aux lettres des enfants, il a en effet demandé son concours à sa soeur, Françoise Marette  ( plus connue sous le nom de son époux, Boris Dolto )… Aujourd’hui, sauf erreur, chaque enfant, et même chaque adulte reçoit une lettre du Père Noël en réponse à celle qu’il ou elle a envoyé. A une condition, évidemment : ne pas oublier de mettre son adresse sur l’enveloppe !

 

_________________________________________________________________

     L’homme qui a sauvé la magie de Noël :

La Première guerre mondiale a bien failli avoir la peau du père Noël et de la magie de Noël. En effet, le gouvernement des États-Unis a voulu annuler les fêtes dans le pays en 1918. Il a fallu qu’un homme se lève pour sauver la trêve… mais il n’était pas confiseur.

     Cet homme s’appelle Alfred Carlton Gilbert. Avant la guerre, cet athlète accompli avait établi un record du monde de saut à la perche Galton 1 aux Jeux olympiques de Londres (1908). Mais surtout, il a fait fortune en inventant un jeu de construction en métal le futur  » Meccano  »  meccano, puis les coffrets de chimie amusante.
   En 1917, après l’entrée en guerre des Etats-Unis, les autorités réquisitionnent son usine pour fabriquer de l’armement. L’année suivante, le Conseil de Défense nationale décide d’interdire purement et simplement la fabrication de jouets et le gouvernement décourage l’achat de cadeaux pour inciter les Américains à soutenir l’effort de guerre.
Un jeu d’enfants pour convaincre les adultes
   C’en est trop pour A.C. Gilbert, qui part à Washington plaider la cause de tous les fabricants. Dans sa mallette, il emporte quelques échantillons de jouets qu’il compte présenter au Conseil pour appuyer son argumentation : il sait qu’il n’a que quelques minutes pour convaincre.
En fait, l’entretien dure trois trois heures… que les bureaucrates passent à jouer par terre ! Gilbert a gagné : il y aura bien des jouets à Noël au pied des sapins américains. D’autant plus que l’Armistice marquant la fin de la Grande guerre est signé un mois plus tôt, en novembre 1918.

 

 

 

 

2 réflexions sur “Qui répond …

  1. Comme quoi un type qui sait parler et possède un bon argumentaire et une force de conviction peut venir à bout d’une machine froide et mecanique comme l’Administration, quelque soit le pays.

  2. C’est ce que j’ai pensé aussi Yann , ( que les bureaucrates aient joué ??? ) , mais le fait est qu’il les a convaincus . Le pire ( ou le mieux lol ) c’est que j’ai découvert cette histoire en cherchant  » qui répond aux lettres envoyées au père Noël )
    F.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s