» Les Charités  » ?

     Une confrérie de charité est une association de paroissiens catholiques qui assurent bénévolement les enterrements , accompagnent et soutiennent les familles en deuil et participent aux offices religieux en assistant le célébrant.

   Cette institution remonte en France au début du IIe millénaire  !! Elle ne subsiste plus aujourd’hui qu’en Normandie, où les membres des confréries portent le nom de  »charitons  » .

    Chaque confrérie , attachée à une ancienne paroisse (aujourd’hui plus généralement un village ,car moins religieuse ) et placée sous le patronage d’un saint, se distingue par sa bannière particulière. Elle dispose généralement d’un   règlement intérieur . Les membres sont l’échevin ou maître, le prévôt, le clerc, le   » tintenellier ou clocheteux  », et les frères.

    Les frères (auxquels s’ajoutent  qu’aujourd’hui aussi les sœurs)  » sont des chrétiens, catholiques et de bonne réputation  » ; ils doivent être acceptés dans la confrérie à l’unanimité des frères. Leur engagement est reçu par le maître en présence du prêtre desservant, au cours d’une messe pendant laquelle lui est remis le  » chaperon  ». Le nombre des membres reste toujours assez limité, moins d’une quinzaine de façon très générale.

   Les confréries de charité ont passé les siècles au travers des vicissitudes de l’histoire, ayant même été interdites pendant les périodes où sévissait l’anticléricalisme (particulièrement à la suite de la Révolution Française de 1789 ). Elles ont été nombreuses à renaître pendant la seconde moitié du 19 ème siècle , ont connu une période de déclin et de vieillissement de leurs membres au cours du 20 ème siècle , mais certaines renaîtront après une longue mise en sommeil comme  celle de Verneuil – sur – Avre  , disparue en 1881 et relancée en 2013.

_______________________________________________________________

 

Pour avoir une existence juridique, les confréries de charité doivent être constituées en associations  » loi 1901  », leur existence effective étant très souvent bien antérieure à cette loi.

N.B : Les fonctions dans l’association (président, secrétaire, trésorier…) ne correspondent pas forcément aux fonctions dans la confrérie : par exemple le maître de la confrérie, qui est régulièrement renouvelé, peut très bien ne pas être le président de l’association.

Les ressources comprennent notamment les dons et legs ainsi que le produit d’une deuxième quête lors des offices religieux ( la première restant au bénéfice de l’Église )…

Au fil du temps , leur rôles’est diversifié  : Elles sont aujourd’hui des associations principalement  » axées  » sur l’aide sociale ….En 2020 , le département de l’Eure compte 122 charités en activités , elles se réunissent régulièrement , soit dans les congrès tous les 5 ans soit annuellement….

   ______________________________________

Ferré / Villon  Villon :

Paroles : ( traduites en français modernes ) 

 

Frères humains, qui après nous vivez,

N’ayez les cœurs contre nous endurcis,

Car, si pitié de nous pauvres avez,

Dieu en aura plus tôt de vous mercis.

Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :

Quant à la chair, que trop avons nourrie,

Elle est piéça dévorée et pourrie,

Et nous, les os, devenons cendre et poudre.

De notre mal personne ne s’en rie ;

Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Se frères vous clamons, pas n’en devez

Avoir dédain, quoique fûmes occis par justice.

Toutefois, vous savez

Que tous hommes n’ont pas bon sens rassis.

Excusez-nous, puisque sommes transis,

Envers le fils de la Vierge Marie,

Que sa grâce ne soit pour nous tarie,

Nous préservant de l’infernale foudre.

Nous sommes morts, âme ne nous harie,

Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

La pluie nous a débués et lavés, Et le soleil desséchés et noircis.

Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés,

Et arraché la barbe et les sourcils.

Jamais nul temps nous ne sommes assis

Puis çà, puis là, comme le vent varie,

A son plaisir sans cesser nous charrie,

Plus becquetés d’oiseaux que dés à coudre.

Ne soyez donc de notre confrérie ;

Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Prince Jésus, qui sur tous a maistrie,

Garde qu’Enfer n’ait de nous seigneurie :

A lui n’ayons que faire ne que soudre.

Hommes, ici n’a point de moquerie ;

Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s