» Ritter road skates  » !

Les Ritter Road Skates, ancêtres du Roller Inline :

     Bien avant le roller inline ou patins en ligne, la société Road Skate Co d’Oxford Street commercialisait en 1898 les Ritter Road Skates inventés par le suisse Ritter.

Les mots….

    Peuvent donner bien des maux , amener des surprises :

     Combien de mots il y a dans la langue française ? Environ 100 000 mots !

Pas mal ! Et pourtant, régulièrement, on en invente des nouveaux !Comme chacun sait , on appelle  » ça  » des néologismes……Le problème, c’est que ces mots ne sont pas français et qu’en plus, ils remplacent des mots qui existent déjà. Certains d’entre eux  finissent par entrer dans  le dictionnaire… et d’autres non !

 10 mots qui n’existent pas dans le dico mais qu’on utilise tout le temps  :

   1) Nominer . À la cérémonie des César par exemple, on  » nomine à tour de bras  » ! Et pourtant, ce mot n’appartient pas à notre patrimoine linguistique. C’est un anglicisme. Il vient de l’anglais « nominee » (candidat en français). L’effet Hollywood sans doute… Alors au lieu de nominer des artistes, mesdames et messieurs les jurés, mieux vaudrait  dire  »nommé » lol .

2) Fuiter . Il s’agit sans aucun doute d’un néologisme. C’est un terme souvent utilisé par les journalistes ou les policiers pour indiquer qu’il y a une fuite dans une affaire judiciaire. Par exemple, telle info a fuité lors d’une enquête. Ça fait peut-être « James Bond » lol mais ça n’existe pas !

  3) Canditater . Mieux vaut  éviter de  » candidater  » à un poste. On risque de se  faire recaler immédiatement. Pourquoi ? Parce que candidater, ça n’existe pas ! Dites plutôt « postuler », « être candidat à , « briguer un poste » ou encore « poser sa candidature ».

4 ) Procastinateur Bizarre ce mot  ? Normal il n’existe pas ! Si vous voulez désigner une personne incrustée au fond de son canapé qui mangent des chips en étant branchée sur  » Netflix  »… le mot « fainéant » ou  » paresseux  » convient beaucoup mieux.

5) Abracadabrantesque  Si ce mot ( qui contient pas moins 18 lettres ) ne nous est pas inconnu, c’est parce que Jacques Chirac l’a rendu célèbre lors d’une interview au journal télévisé. Pourtant il n’est pas l’inventeur de ce mot. C’est à Arthur Rimbaud que revient la paternité de ce néologisme, dans son poème « le cœur supplicié ». Et ça,  » ça en jette  », pas vrai ? Mais on aura  bien du mal à le trouver dans le dico de l’Académie française.

6 ) Confusant Encore un anglicisme ! Eh non, le verbe  »confuser  » n’existe pas en français. Confusant vient sans doute de l’anglais « confusing » ou  »confused ».

  7 ) Générer Le mot latin genus (genre) a engendré les mots français « gène » ou « génération ». On utilise souvent « générer », et pourtant on ne devrait pas. Pourquoi ? Car d’après l’Académie française ( à qui on fait confiance ), générer ne devrait être employé que dans certaines spécialités scientifiques. Dans les autres domaines, il vaut mieux utiliser « engendrer », « produire » ou « causer ». Générer s’est sans doute répandu dans la langue française courante sous l’influence de l’anglais « to generate ».

8 ) Dangerosité On connaît danger, dangereux… mais dangerosité… non ! Ça devrait écorcher nos oreilles sensibles. Mieux vaut dire  »le caractère dangereux   » de quelque chose. Bien sur  , c’est plus long, mais ça a le mérite d’être correct.

 9 ) Solutionner Si vous n’arrivez pas à solutionner un problème, c’est normal. C’est parce que solutionner n’existe pas. Selon l’Académie française, solutionner vient des irrégularités de conjugaison du verbe résoudre. Certains ont trouvé plus simple d’utiliser solutionner plutôt que résoudre. Mais pour bien parler français, mieux vaut apprendre ses conjugaisons et conjuguer le verbe résoudre sans faire de fautes !

10 ) Inatteignable Pourquoi inventer de nouveaux mots quand on a déjà le mot inaccessible qui dit exactement la même chose ? lol  Ou encore mieux, « hors d’atteinte ». C’est plus joli, non ? Enfin, il faut savoir  toutefois que cet adjectif n’est pas incorrect, mais il n’est pas de très bonne langue, selon l’Académie française. C’est Stendhal qui l’aurait inventé en mêlant français et anglais. 

   Et voilà, vous et mois connaissons maintenant les 10 mots qui n’existent pas officiellement dans la langue française mais qu’on utilise tout le temps : Il en existe au moins 200 qu’on utilise tous les jours ou presque et qui ne sont pas dans les dicos.mots-qui-n-existent-pas

Il y a environ 51 ans :

Le 2 mars 1969 :

Premier vol de Concorde :

     Le 2 mars 1969 avait  lieu le vol d’essai du Concorde au-dessus de Toulouse, avec à ses commandes le pilote André Turcat. Premier supersonique à vocation commerciale et non militaire, l’avion franco-anglais a réussi son examen de passage en franchissant la vitesse du son (340 mètres par seconde ou 1 224km/h), un exploit qu’aucun autre avion commercial n’est encore en mesure d’accomplir 51 ans plus tard.( je crois ) 

André Turcat en 1959   Malgré une météo défavorable , la  démonstration de vol au-dessus de la Garonne est spectaculaire . Fier de cet exploit et d’avoir marqué l’histoire de l’aviation, le commandant de bord déclara  :  » Ce premier vol n’est pas un achèvement, c’est le point de départ de notre travail. Cette machine va nous demander encore beaucoup d’efforts. Il faudra encore des mois et des années avant de pouvoir annoncer que les passagers peuvent prendre place à bord. »

Le 4 novembre 1970, le pilote a pu franchir cette fois Mach 2 pendant 53 minutes, à 2469 km/h. Le record de vitesse a été atteint à Mach 2,23 (2377 km/h) en mars 1974…

Ce travail de longue haleine terminé, le Concorde, dont le premier modèle est sorti d’usine en 1967, est mis en service en 1976.

     Manque de chance, entre temps sont apparus les premiers mouvements écologistes et le premier choc pétrolier a éclaté, lequel va entraîner une forte hausse du kérosène et la faillite de nombreuses compagnies aériennes. Aussi est-il violemment critiqué pour son bruit et sa consommation excessive de carburant… ( l’avion brûle pas moins de 20 tonnes de kérosène par heure de vol et 450 litres par minute lors du décollage ) . 

   Les associations américaines le privent de tout droit d’atterrissage à New York. La Chine refuse que l’avion passe par Pékin à cause du bruit insoutenable de la  »  bête  » au décollage (presque 120 décibels) => Échec commercial garanti. Seize appareils de  » présérie  » sont cependant construits, dont plusieurs volent encore.   L’expérience permettra aux constructeurs européens de lancer dans la foulée le programme Airbus.

Le 25 juillet 2000, un accident survenu à un Concorde à Gonesse, près de l’aéroport de Roissy,  coûta la vie à plus d’une centaine de passagers et de membres d’équipage. Suite à quoi s’arrêtait en 2003 l’exploitation commerciale des derniers appareils. La même année, un fan du supersonique a déboursé 420.000 euros !!!! pour acquérir  » le nez  » de l’appareil lors d’une vente aux enchères. Fin d’un beau rêve technologique ??

 »s’empierger »

Résultat d’images pour illustrations personne trébuchantSi je vous dis que cet homme  » s’empierge  » ; je suis pratiquement sur que peu de lecteurs éventuels , comprendront , ce qui est logique , car c’est un verbe qui est surtout utilisé dans le région Champagne- Ardenne ( où je suis né et ai vécu longtemps ) ……En fait , s’empierger désigne le moment où une personne distraite se promenant , en forêt par exemple ,se  » prend les pieds dans quelque chose ,  » trébuche  » et tombe …On peut donc dire que  » s’ empierger  » , c’est se tendre un piège à soi-même ? !