Drapeau blanc = paix ?

    Symbole de  la reddition dans l’inconscient populaire, le drapeau blanc est également un symbole de paix. Si sa signification nous semble aujourd’hui évidente, cet étendard a connu une histoire originale dont certaines coïncidences l’ont amené à tenir un rôle unique et relativement important dans les relations internationales.

Des bandelettes au drapeau blanc :

  Il semblerait que la signification pacifique du drapeau blanc remonte à l’Antiquité.

 

   En effet, selon l’historien latin Tacite, l’étendard blanc serait apparu au cours de la guerre civile romaine (opposant les partisans de l’empereur Vitellius à ceux de Vespasien), en l’an 69 après J.C 

  Alors qu’il était de coutume dans le monde antique de brandir haut son bouclier pour signifier sa reddition, les légionnaires de Vitellius n’ont eu, en effet, d’autre choix que d’arborer leurs bandes molletières blanches à la face de leurs adversaires.

   Ainsi, ces soldats romains ( qui avaient abandonné leur équipement lors de leur retraite à Crémone  ) venaient de créer, sans le vouloir, un nouveau code dans le langage de la guerre.

   De cet événement fondateur, le blanc pouvait donc poursuivre sa voie sur » le chemin de la paix   » .

   Bien des siècles plus tard, le blanc ( associé à la pureté )  servait de sauf-conduit aux voyageurs du Moyen Âge qui attachaient une étoffe de cette couleur à leur habit, quand ils se rendaient en territoire étranger.

    Cependant , ce n’est véritablement qu’ à la Renaissance que l’étendard blanc est adopté , par les puissances européennes , comme un code visuel pour arrêter les combats.

   En effet, alors que la multiplication des armes à feu rendaient difficiles les sonneries de trompettes et l’appel de tambour (qui servaient usuellement à signifier l’intention de parlementer), le drapeau blanc avait pour avantage de se distinguer de la plupart des bannières (à l’exception notable de celle du roi de France), tout en étant facilement utilisable par n’importe quel belligérant (un simple linge pouvait faire l’affaire).

Un symbole devenu universel :

   Dès lors perçu comme le  » signe qu’on demande à parlementer  » (selon les termes employés dans  »Le Droit de la guerre et de la paix » publié en 1625, par Huig de Groot dit Grotius), le drapeau blanc passe progressivement du droit  » coutumier  » au droit  » conventionnel  » de la guerre ) .

    La  » chamade »  (  » chamade  » = Origine : Le mot ‘chamade’ vient du piémontais  »ciamada », qui signifiait « clameur, appel ». La chamade est un roulement de tambour ou une sonnerie de trompette qui était utilisée au cours des batailles ou des sièges pour indiquer qu’on souhaitait se rendre ou qu’on demandait une trêve pour ramasser ses morts.)  et le  »drapeau blanc  » sont décrits comme des demandes de capitulation dans le  »Traité du droit naturel » (1777) par Béat-Philippe Vicat.

   Finalement, le statut particulier de cet étendard est reconnu officiellement par la Conférence Internationale de la Paix (qui siégeait à La Haye, en 1899).

   Depuis cette date, toute personne brandissant un drapeau blanc est considérée comme étant inviolable et neutre dans la guerre qui l’afflige.

    Ce fut ne avancée importante vers la protection des civils et la résolution pacifique des conflits.

Le livre de poche ….création….

 

  Le 9 février 1953 ( environ 67 ans )  , le livre de poche était créé :

      Début 1950 ,l’éditeur Henri Filipacchi pense à adapter les techniques d’impression des  » romans de gare  » aux plus grands auteurs ….Le 9 février 1953 , le premier livre est édité :  » Koesnigsmark  »Résultat d’images pour henri filipacchide Pierre Benoit …..Il est vendu deux francs ! Au début , les  » puristes  » critiquent fortement le livre de poche , mais celui ci  entre très vite dans les  » mœurs  » avec plus d’un milliard d’exemplaires vendus depuis  sa création .Robinson livre( exemple de livre de poche )

 

 

Poudre de  » Perlimpinpin  »?

La poudre de perlimpinpin ?

Un remède prétendument extraordinaire mais aux vertus complètement imaginaires.
Une solution présentée comme miraculeuse, mais qui ne sert à rien.

Origines :

   »Perlimpinpin » est un mot qui date de la première moitié du XVIIe siècle mais dont l’étymologie est inconnue. Il s’est aussi écrit  »prelimpinpin ».
  Certains le comparent à une formule magique comme  »abracadabra ».
Est-ce parce que ceux qui, autrefois, vendaient des poudres diverses en prétendant qu’elles étaient des remèdes extrêmement efficaces contre tout et n’importe quoi, les présentaient comme des produits un peu magiques ?
Toujours est-il que ces poudres se sont aussi, et à juste titre, appelées « poudre de charlatan ».
Par extension, l’expression peut s’appliquer à tout ce qui est censé apporter une solution à quelque chose et qui s’avère complètement inefficace.

Exemples :

 » Et cela marche, commercialement tout du moins, puisque la cure représente 36 % du chiffre d’affaires de la société, qui vise surtout les personnes âgées. Mais pour la direction des fraudes, qui a conduit la procédure, et pour le procureur, Jean-Pascal Oualid, on n’est pas loin de la « poudre de perlimpinpin ».  »

 

 

KLIK ……………..

Un 8 février  » en vrac  »

  Le 8 février 1861, aux États-Unis, durant la Guerre de Sécession, les états du Sud (La Géorgie, l’Alabama, la Floride, le Mississippi, la Louisiane, le Texas et la Caroline du Sud) donnent naissance aux ‘‘ États confédérés d’Amérique  ».

  Le 8 février 1906, en Angleterre pour représenter les travailleurs en politique, Ramsay MacDonald et James Keir Hardie crée le Labour Party (Parti Travailliste).

  Le 8 février 1919, création de la première liaison aérienne régulière commerciale. Il s’agit de la liaison entre la France et l’Angleterre, de Toussus-le-Noble, près de Paris, à Kenley, près de Londres. Le vol dure 3,5 heures.

   Le 8 février 1962, une manifestation organisée par le PSU et le PC pour la paix en Algérie et contre l’OAS tourne au drame à la station de métro Charonne. Des manifestants descendent les marches de la station Charonne, mais les grilles sont fermées, les CRS chargent, 8 personnes meurent et on compte des centaines de blessés.

Le 8 février 1971, création à la bourse de New-York, par la National Association of Securities Dealers (NASD) d’un nouvel indice spécialement dédié aux sociétés d’informatiques : le Nasdaq.

Le 8 février 1992, ouverture en France à Albertville des XVIème jeux Olympiques d’hiver.

Le 8 février 2008, la peine de mort existe toujours, dans certains États aux États-Unis, la chaise électrique n’est plus utilisée comme moyen d’exécution, depuis cette date. La Cour suprême du Nebraska l’a interdit, c’était le dernier État à l’utiliser.

Le 8 février 2010, le pape Benoît XVI condamne les déviances et sévices de nature sexuelle qui sont imposés à des enfants par des prêtres.

 » Boire comme un templier  » ?

     On a attribué aux chevaliers du Temple l’usage de boire avec excès, ce qui amenait  de grands désordres. De plus, les auteurs du XIIIe siècle leurs ont tous reproché leur orgueil démesuré.!
( illustration trouvé sur le net )

Un passage tiré d’un auteur du XVIe siècle, nommé Guillaume Paradin, montre  l’opinion  qu’on avait à cette époque encore des Chevaliers du Temple :

 » Plusieurs autres grandes impetez et mechanstez perpetroient ; car, avec toutes ces choses, ilz faisoient esta de gourmandise, banquets et yvrongneries et estoient ceux qui mieux remplissoient la panse en plus grande resputation entre eux, dont l’on dit encore jusque aujourd’hui : Boire comme un Templier, qui est un adage de taverne.  » ( passage en  » vieux français  » => un effort pour le comprendre , mais …on  » devine tout de même  » )

Rabelais Rabelais (XVIe siècle), écrivait : » Je ne boy en plus qu’une esponge, je boy comme un Templier. »

Cependant, il faut savoir  que le mot boire  signifiait au XIIe siècle » goûter tous les plaisirs d’une vie sensuelle  ».( ce qui n’est pas mieux  à mon avis ) Les Italiens disent :  » Boire comme un moissonneur  ».

La loque ?

   Je ne sais pas si on emploie ce mot dans toute la France , mais dans les Ardennes ( où je suis né ) et le Nord ( où j’ai vécu de nombreuses années ) , on utilise le mot  » loque  » pour désigner une serpillière  .

.et aussi dans l’expression  » je me sens comme une loque  » => on n’a envie de rien , pas d’énergie ….

D’où vient cette expression  » se sentir comme une loque  » ?

Il semblerait que le mot  » loque  » viendrait du néerlandais  » locke » qui signifie la  » boucle  » , mot qui serait passé dans le patois ch’timi pour décrire la serpillière qui est faite de boucles ….

Ainsi , pour le mot  » locke  » la boucle est bouclée lol 

booff…

Une incompréhension à l’origine du nom  » kangourou  » ? ….

Le kangourou est un animal  particulier : Plus gros marsupial du monde, capable de réaliser des bonds de plus de trois mètres ou encore se déplacer à soixante kilomètres par heure, ses prouesses physiques sont connues de tous. Mais le fait  qu’on le nomme ainsi  comporte une anecdote  peu célèbre ….

    Alors, pourquoi le kangourou s’appelle-t-il comme ça ?

 Comme chacun sait ,  le kangourou est un animal qui vit essentiellement en Australie. Or ce pays a connu une période de colonisation anglaise très intense . A la fin du XVIIIe siècle, Londres possède la plus grande flotte maritime militaire au monde et compte bien s’en servir pour étendre son pouvoir. C’est dans ce contexte que James Cook est envoyé en mission pour le compte du Roi Georges III en 1768. Deux ans plus tard, il pose le pied sur les terres de ce qui constitue aujourd’hui l’est de l’Australie et qu’il baptise la  » Nouvelle-Galles-du-Sud  ». Se lance alors une période d’installation d’une colonie anglaise dans ces lieux. Ce processus est accéléré par la perte rapide des Treize Colonies, qui se révoltent de l’autre côté du monde pour prendre leur indépendance et devenir les États-Unis d’Amérique, menées par un certain George Washington.

Affaiblie par la perte de sa plus grande colonie, la situation géopolitique et économique se trouve fragilisée et il est nécessaire pour elle de rapidement pallier à ce manque à gagner si elle veut conserver sa place de pays le plus influent du monde. Ces nouvelles terres prises par Cook semblent alors être une bonne solution de replis. 

   Comme le trajet est long et périlleux, et qu’en plus  le pays fait face à une surpopulation carcérale, les autorités  trouvent une solution : Les représentants du pouvoir font le tour des prisons et proposent un choix simple aux  » misérables  » qui s’y trouvent. Ils peuvent soit rester derrière les barreaux en Angleterre jusqu’à la fin de leur peine, soit quitter le pays, libres, en embarquant pour la nouvelle colonie et repartir à zéro dans une autre vie. Cette proposition est également faite à tous les  » nuisibles  » de la société, comme les prostituées. La seconde option est évidemment choisie par la plupart des  » nuisibles  » et les bateaux se remplissent rapidement de personnes désireuses de quitter leur vie de malheurs et l’Europe.           Les premiers d’entre eux transportent mille personnes, dont seulement deux cent dix soldats. Ils arrivent dans le courant de l’année 1788 et se mettent au travail : il faut tout construire, tout organiser, tout créer.

      Avant le  départ, des cahiers sont distribués aux premiers colons. Ceux-ci reçoivent une tâche simple, mais  importante pour les autorités anglaises : écrire tout ce qu’ils observent dans ces nouveaux territoires encore largement inconnus.     En effet, seules les terres proches de la mer sont découvertes et le reste demeure un gros point noir sur les cartes de l’époque. On ne sait pas quelle est la taille de la colonie ni par quoi elle est habitée. C’est donc dans ce but que les premiers lettrés tiennent un journal où tout ce qui se passe sous leurs yeux, même les événements les plus banaux, est mis sur papier.

     Un jour, l’un d’eux se balade et observe un étrange animal, jusque-là inconnu. Celui-ci possède deux longues pattes arrière et semble muni de deux bras minuscules. Plus incroyable encore pour le colon : la bête abrite son petit dans une poche placée sur son ventre et se déplace en sautant avec sa progéniture ! Il dessine alors ce qu’il voit et va trouver un aborigène pour lui demander ce qui est représenté sur son dessin. Le chef local, qui ne parle évidemment pas l’anglais, lui répond  » kangaroo  ». Le sujet du Roi note donc ce nom au-dessus de son croquis et reprend la mer afin de rentrer au pays et faire état de ses découvertes aux autorités restées en Europe…..Une fois arrivé à Londres, il passe en revue tout ce qu’il a pu découvrir, jusqu’à arriver à la page du fameux  » kangaroo  ». Comme cela avait été le cas pour le colon en Australie, les personnes dirigeantes en Angleterre n’en croient pas leurs yeux et il faut insister pour qu’ils finissent par accepter que cet animal existe bel et bien. Le nom est depuis passé dans la langue anglaise, mais aussi en Français, en Néerlandais, en Allemand, etc. où des variantes de ce nom définissent le marsupial. Ce que ne savaient ni le colon, ni les personnes qui ont reçu le cahier du dessin, c’est que  » kangaroo  » dans la langue aborigène , cela se traduit par  » je ne comprends pas  » !. L’animal que nous connaissons tous aujourd’hui porte donc un nom qui émane d’un malentendu et d’une incompréhension mutuelle entre un chef local et un colon britannique.

La Chandeleur …

   Ce dimanche , c’était la chandeleur ……( je crois ) ….

   Que signifie la chandeleur  ?

Pour les chrétiens , elle est  » fêtée  » le 2 février ( sauf erreur du mécréant que je suis ) …..Elle correspond à  » la présentation de Jésus au temple  » ( selon leur loi , tout premier né de sexe masculin ( les filles ???? ) sera consacré au Seigneur ) . Le rite judaïque/ juif demandait aux parents d’un nouveau né de participer à une cérémonie de purification de la mère 40 jours après l’accouchement .Lors de cette cérémonie , un vieil homme serait entré dans le temple et aurait reconnu la  » nature divine  » du bébé en le prenant dans ses bras , il aurait vu la lumière éclairant les païens …etc…

C’est cet événement sacré  qui donnera pour les chrétiens le sens de la Chandeleur ,où ils célèbrent  » la lumière  » prodiguée par le Christ et est un symbole du renouvellement de la foi et de la pureté de la Vierge Marie ….

Et les crêpes ?

Beaucoup de traditions liées aux crêpes sont nées : En France, l’une d’elles consiste à tenir une pièce de monnaie dans une main et à retourner une crêpe en la jetant en l’air depuis la poêle : Si la crêpe retombe intacte ( plate et pas pliée ) ce serait signe de bonne augure pour les finances du foyer ….en plus , les plus superstitieux conservent la première crêpe dans une armoire :Là elle attirerait la chance ……( ma grand-mère le faisait , et à ma grande surprise , la crêpe conservée  restait intacte ( sans moisissure  etc….) jusqu’à l’année suivante ? !

Voilà pour les chrétiens ….Mais auparavant  ?

                      _________________________________________________________

      Dans l’empire romain, l’usage voulait de fêter les  » Lupercales  » à la mi-février …La période des Lupercales était riche en célébrations qu’on peut qualifier de  » débrider  » ( comme celles des  » Saturnales  » qui seraient à l’origine du Noël chrétien ). Les Lupercales se célébraient au Lupercal ( une grotte située au pied du Palatin à Rome , en l’honneur de Faunus , divinité des troupeaux et de la fécondité .

Il faut noter que le mois de février marquait dans la société fondée sur l’agriculture , une période important : Celle des premières semaillesmoisson

 

       _________________________________________________________

   En Europe du nord , la période correspond aussi à l’ancien culte celte / irlandais d’ Imbolc. Les paysans célébraient alors la divinité de la fécondité en organisant des  » parades aux flambeaux  …Il n’est cependant pas sûr que ces fêtes païennes aient directement engendré la fête connue aujourd’hui . La chrétienté se serait appropriée la date du 2 février  au moins à partir du  4ème siècle avant que l’événement ne soit  » officialisé  » par le pape de l’époque ….qui l’aurait étendu à l’ensemble de de la chrétienté , qui n’était pas encore divisée ( les églises catholiques , orthodoxes et protestantes n’apparurent que bien plus tard ).

…… 

 

Purée ! ….

      Tout à l’heure , pour le repas du soir , je n’avais pas d’idée ( ni  » grand chose  »  de comestible dans les placards et le réfrigérateur  ) ……

J’ai tout de même trouvé un steak hachésteak haché congelé  …..Je me suis dit qu’avec un purée ( en sachet ) çà ferait l’affaire …..Mais ! plus de purée sachet non plus  grrrrrrrr!.

Allez ,tant pis , je me lance dans une purée  » à l’ancienne  »  ( il me reste des pommes de terre  )

  Je les pèle , les fait cuire ……et cherche le  » presse – purée  »  ( plus  » à l’ ancienne  » presse purée ancienlol mais électrique presse purée Moulinex) …..Là aussi : La galère pour le retrouver ! ( avec les accessoires ) , bref , il trainait au fond d’un placard ,un petit nettoyage et hop : La purée maison avec une noix de beurre , assaisonnement ( mais pas de lait )  : J’ai très bien mangé finalement …..lol

Passionnant n’est ce pas  ? ……

P.S : Ces  » péripéties  » m’ ont amené à chercher l’histoire , les origines de la marque Moulinex ….

Bonus : lol

=> Billet suivant  ……..