Bééééééééééé! ?

chèvre (2)


Aux oreilles d’un être humain, tous les bêlements se ressemblent. Pourtant, comme nous autres homo erectus, les chèvres semblent avoir des accents différents, selon les régions où elles se trouvent. Une découverte incroyable qui rappelle que les animaux aussi ont une vie sociale.

Suivre le troupeau :

    Parler d’accents pour des animaux peut  sembler ,de prime abord , complètement farfelu.
   Pourtant, selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Queen Mary ( à Londres) : les chèvres naines ont un bêlement distinct, suivant le troupeau dans lequel elles évoluent.

    Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont observé quatre troupeaux de chevreaux nains, pendant plusieurs semaines.

L’éducation des plus jeunes suivait toujours le même schéma.

    Dans un premier temps, les chevreaux ne quittaient par leur mère respective et reproduisaient ses sons.
   En grandissant, par contre, ils rejoignaient d’autres membres du troupeau et commençaient à uniformiser leur voix sur celle des autres chèvres.

   C’est ce comportement qui a permis de confirmer que chaque troupeau de chèvres avait donc un  »accent » qui lui était propre et qui découlait d’une interaction sociale, bien plus que d’une simple détermination génétique.

Des accents régionaux 

   Bien entendu , le cri d’une chèvre serait avant tout déterminé par des critères anatomiques, comme la configuration de son appareil vocal (qui a, lui-même, été programmé par des facteurs génétiques).

    Malgré tout, l’étude démontre, » sans appel  » ? , que les chevreaux  ( issus de mêmes parents, ou non )  développaient des accents semblables lorsqu’ils vivaient constamment ensemble.
    Il est donc  » clair  » que les chèvres s’efforcent de moduler leur cri en prenant pour modèle leur environnement social.
    Ce constat est d’autant plus  » criant  » ( c’est le cas de le dire  lol )  que les chèvres ont un répertoire vocal très limité, puisqu’on dénombre chez elle un petit nombre d’appels vocaux ; chaque variation locale est donc facilement identifiable.

     Toutefois, les chèvres ne sont pas les seules à pouvoir développer des accents.
D’autres mammifères (comme les éléphants, les chauves-souris, les baleines et les dauphins) auraient également une capacité étonnante à communiquer, en puisant , qui plus est , dans une large palette sonore.

   Il est donc  » fort probable  » que les accents régionaux soient très répandus chez de nombreux animaux qui nous entourent.

Incroyable, non ? ( il suffit d’y croire  ) 

l’archipel des  » onze milles verges  » ? !

    » Drôle  » de nom pour un archipel ?  Qu’est ce que c’est ? 

 

archipel

    En lisant ce nom , je m’attendais à quelque chose de plus  » croustillant  » lol , mais , en fait  :

     Baptisé archipel des onze mille vierges par son découvreur portugais, Saint-Pierre-et-Miquelon est aujourd’hui une collectivité d’outre-mer française. Situé non loin du Canada, l’archipel, au climat âpre, est une destination qui, par ses traditions et ses richesses naturelles, vaut , parait il , le détour.

Une histoire mouvementée :   

   C’est en 1520 qu’un navigateur portugais découvre l’archipel. Il lui donne le  » poétique  » nom d’archipel des onze mille vierges. Environ 16 ans plus tard , en 1536, Jacques CartierJ.Cartier  , envoyé par François Ier pour reconnaître la côte méridionale de Terre-Neuve, rebaptise l’archipel  » l’île Saint-Pierre  ».

    Dans le cadre d’une  » rivalité séculaire  » entre la France et l’Angleterre, des pêcheurs normands ou bretons s’établissent, dès le XVIe siècle, en ces lieux très poissonneux, et y pratiquent notamment la chasse à la baleine.Résultat d’images pour images ,illustrations chasseurs de baleine

Au cours du XVIIIe siècle, à plusieurs reprises ,l’archipel est cédé aux Anglais et la population française déportée. Ce n’est que sous le règne de Louis XVIII, dans la première moitié du XIXe siècle, que la possession de Saint-Pierre-et-Miquelon sera définitivement reconnue à la France.

Des beautés naturelles…….

   L’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon est réputé pour être  » dépaysant  » , les personnes aimant le changement l’apprécient . Soumises à un climat océanique assez rude, battues par les vents et arrosées de pluies fréquentes, ces îles se signalent par l’aridité d’une végétation arctique, faite de lichens et de conifères.

    L’archipel est surtout composé de deux îles, celles de Miquelon et celle de Saint Pierre, qui, plus petite, abrite pourtant les neuf dixièmes de la population. Langlade, l’île aux Marins et d’autres îlots inhabités complètent l’ensemble.

    Le voyageur peut s’y promener, au long de sentiers pittoresques, et découvrir les côtes échancrées, dominées par des falaises à pic, les tourbières et les étangs qui dessinent la physionomie rude et un peu désolée de ce bout du monde.

    Il y a également  de nombreuses espèces d’oiseaux, mais aussi des chevaux sauvages et même des lamas.!! Le voyageur /explorateur aura  peut-être aussi l’occasion  d’admirer les évolutions des phoques ou des orques qui peuplent les parages de l’archipel.

   Les petites maisons de bois colorées Résultat d’images pour maisons de bois sur iles de saint pierre et miquelon images,photos

 et les spécialités gastronomiques, basées sur les recettes locales à base de morue, sont d’autres traditions de ce petit morceau de France aux confins du Canada.

 » Faire chou blanc  »

   Je ne m’en plains plus , mais le plus souvent , mes articles , billets sur mes deux blogs n’amènent pas de commentaires , ne sont même pas lu : Je fais donc  » chou blanc  » , comme on dit chez moi ….

Mais….pourquoi cette expression , quel rapport avec une chou , même blanc ? Résultat d’images pour illustration chou blanc

    Après avoir cherché  » ici et là  » , je n’ai trouvé que très peu d’explication …..

  La plus plausible : D’une déformation due au  patois berrichon , dans lequel un coup se dit / prononce  » choup  » ..Et au jeu de quilles très populaire au 16 ème siècle : On disait de quelqu’un qui ne marquait pas qu’il  faisait un  » coup blanc  » : Le coup serait devenu chou  , et la couleur , le sens sont restés ….

___________________________________

  Vidéo jeu de quille  :

 » Perchoir  »…..

   Pour nommer l’estrade sur laquelle sont installés le bureau et le siège du président de l’Assemblée nationale , on utilise le mot  » perchoir  » Résultat d’images pour assemblée nationale '' perchoir ''….Même les politiques entre eux et les journalistes servent systématiquement de ce terme …..

Ces derniers ne connaissent certainement pas l’origine disons  » péjorative  » de ce mot …En effet , il serait apparu pour la première fois dans un livre satirique du 19ème siècle ,  » L’assemblée nationale comique  » écrit par un certain Louis Mortimer TernauxTernaux ,dans lequel le président de la dite assemblée est traité de  » cacatoès sur son perchoir  » ….

Une métaphore volatile qui expliquerait peut-être la tendance qu’ont les députés à se laisser aller à des  » prises de becs  » ! ?

marin-francis08@outlook.com

fralurcy085903@gmail.com

 » Se porter comme un charme  »……

  Employée dans toute la France ? Je ne sais pas , mais chez moi , elle l’est  dans le sens  de :  » Se porter parfaitement, merveilleusement  »

En cette période où la majorité des gens sont loin de  » se porter comme un charme  » , j’ai eu en vie de connaitre son origine  etc…..

Et : 

  On peut imaginer que cette expression constitue une allusion aux carmes religieux dans le nom desquels le c serait prononcé comme ch.

  En effet, les carmes s’appellent les barrés, à cause  de leurs robes qui étaient divisées par des bandes blanches et noires, et il est tentant de rapprocher cette observation de la censure suivante de ces moines dans la Chanson des Ordres par Ruteboeuf :

Et li frer Barré
Resont cras et quarré,
Ne sont pas enserré.
Je les vi mercredi,
Papelart et Beguin
Ont le siecle honi

   Et l’on peut être d’autant plus porté à croire cette étymologie véritable, que, dans toute cette chanson, composée de 13 couplets, l’ordre des Barrés est le seul qui soit signalé comme  » cras et quarré  ». Mais si on confronte cette hypothèse aux lignes suivantes du Glossaire du centre de la France, par le comte Jaubert :  » D’un charme. Parfaitement, agréablement, avec soin. Il a arrangé cela d’un charme. Il se porte comme d’un charme. Le feu brûle d’un charme.  On dit vulgairement, en français, se porter comme un charme  »

  Ainsi, carme doit être abandonné, et reste seulement charme, enchantement, pour solution. En effet, dans nos patois du Midi, la préposition de est employée comme en espagnol. Or, dans cette langue, on dit, par exemple » Estaba de presidente, il siégeait comme président. L’expression un charme signifie donc comme un charme. Mais un charme est ce qu’on suppose ou qu’on croit fait par un magicien, c’est un prodige, une merveille, enfin ; et voilà de quelle manière comme un charme, qui veut dire par enchantement, en est venu à signifier, en français, parfaitement, merveilleusement.

P.S : Et moi , dans mon immense ignorance , je pensais que l’expression avait un rapport avec l’arbre ! 

marin-francis08@outlook.com

fralurcy085903@gmail.com

 »Rouler une pelle  » heuu????

 

   Comme chacun le sait , cette expression familière et argotique ,  signifie s’embrasser avec la langue. Plus précisément, embrasser une personne sur la bouche en se servant de sa langue. Autrement dit, faire un baiser  » appuyé  » sur la bouche.baiser

D’où vient l’expression ?

  Cette expression tirerait  son origine du verbe  » peloter  » qui remplaça  » patiner  » au 19ème siècle et qui signifiait caresser avec insistance. L’expression utilisée  à l’époque était , parait il   » rouler un pélot  » , dérivant de  » peloter  » qui, par déformation, donne rouler une pelle ou un palot. Si cette expression aujourd’hui peut aussi dire,  » embrasser érotiquement  » , au 17ème siècle, elle était employé par les joueurs de paume,  ( ancêtre du tennis ). En effet, avant les matchs, les joueurs  » pelotaient en attendant partie  », c’est-à-dire qu’ils s’échauffaient lors  de plusieurs échanges avant d’entrer dans le vif du jeu. Des sortes de   » préliminaires  » qui , plus tard , ont fini par donner au mot son sens actuel.

   » On  » dit aussi  :  » rouler un patin, galocher, rouler une galoche  ». En regardant l’expression  » Rouler un patin  »  de plus près, il est possible de penser  que ce soit une déformation du mot patte qui désignait un chiffon, mais cette définition  n’était déjà plus utilisée  au 19ème siècle.

   Autre possibilité : Un substantif tiré du verbe  » patiner  » qui signifiait, en argot  » caresser  » son partenaire. Le mot  »  patin  » pourrait aussi avoir permis à l’expression de durer avec l’essor des patins à roulettes  ??? , très en vogue il y a quelques années ..       

    Encore une autre explication, la  » galoche  » désigne une chaussure en argot. De nombreuses variantes existent,  » pelle  » en faisant partie et étant la plus fréquemment employée mais aussi  » saucisse  » ou  » escalope  » ????.

  Bref , à vous de juger bon de rouler une pelle ou pas, sans pour autant risquer de vous prendre un râteau ! lol 

Le  » mont- de – Piété  » ……?

    mont de piété 1Le mont de piété Mont-de-Piétéserait arrivé pour combattre l’usure ( c’est à dire , comme chacun sait , l’intérêt d’un prêt à un taux élevé , abusif  )…Au moyen âge , c’était un fléau pendant les période de guerre, de famine et ….d’épidémie …. C’est  » l’ordre des frères  mineurs  » fondé par St François d’Assise F. d'Assiseau 13 ème siècle qui décida de créer des banques de  » prêts sur gages  » appelés  » Montes Pietatis  » . En 1428 , en Italie , le père Ludovic Camérino organisa à Arcevia ( province d’Ancône dans le Marches  ) un premier Mont – de – Piété  qui fut très vite imité par d’autres franciscains  dans d’autres villes italiennes comme  le moine Barnabé de à Pérouse en 1462….Mais la gestion du Mont – de – Piété rencontra de nombreuses difficultés du fait même que les prêts consentis étaient gratuits , ce qui fit que dès 1493 , la pratique d’un intérêt modeste du être admise par les responsable de l’Ordre ….En 1515 ( je crois ) , le pape Léon 10 reconnut officiellement les Monts de Piété .

  Le principe et la création de ces organismes passa au cours du 16ème siècle d’Italie au Comtat Venaissin qui appartenait au  » Saint Siège  » , donc, au Pape et aux Pays – Bas …

  En France, il fallut semble – t- il , attendre une recommandation de Louis XII en 1626 sur la nécessité de créer des Monts – de – Piété dans le villes principales du royaume …En 1637 , à Paris , c’est Téophraste Renaudot (  » commissaire général des pauvres  » ) qui ouvrit des bureaux de  » vente à grâce  » qui prêtaient sur gage à 3% ….Après la mort de Louis 13 et de Richelieu , les monts de piété furent fermés  ! Il fallut attendre une ordonnance de Louis XVI  pour qu’ils réapparaissent en 1777…Plus tard , le 24 octobre 1918  , un décret transforma les Monts de Piété en caisse du  Crédit Municipal ….Le Mont – de – Piété de Paris devint alors le   » Crédit municipal de Paris  » ….Aujourd’hui , le Crédit Municipal existe toujours ,il prête sur gages mais est aussi une banque ….

P.S : Dans le langage populaire , l’argot …On emploie  souvent  » chez ma tante  » pour parler du  Mon de Piété  ….J’ai lu ( mais ?? ) que cette expression  » chez ma tante  »  viendrait d’une anecdote  » historique  » : Le prince de Joinville , fils de Louis – Philippe , qui n’osa pas avouer avoir laissé une montre au Mont – de – Piété pour couvrir ses dettes de jeux …Il aurait dit à sa mère l’avoir  » oubliée chez sa tante….

Le radis ….

     » j’ai pas un radis  »  ?radis

     Je suppose que chacun sait que cette expression est employée pour  » je n’ai pas d’argent , pas les moyens de payer  »   ( je l’ai  encore une personne le dire tout à l’heure  au bureau de tabac )….Alors je me suis demandé pour quoi cette expression est employée , son origine etc…..En fouillant ici et là ( internet , revues etc ..) et j’ai trouvé  quelques  » trucs  » ..

1) Même s’il est plein de vitamines , le radis n’a jamais été considéré comme aphrodisiaque mais….sa forme lui aurait valu de désigner ce qu’on appelle  » gentiment le  » zizi  » ! Surtout celui des petits garçon ( à cause de leurs dimensions ) , mais aussi celui des adultes ( hommes lol , çà va de soi ) pour se moquer ….Il faut dire que , dans ce domaine du  » p’tit oiseau  » , il y a de la concurrence chez les fruits et légumes , mais le radis  » tire son épingle du jeu  » face au cornichon , au concombreRésultat d’images pour images , illustrations concombre , à la banane Résultat d’images pour images bananeou même à l’asperge ….

2 ) Il y a aussi le radis noir radis noir, lui , on le retrouve dans le  » champs  » ecclésiastique , pas pour désigner la  » flamberge  » ??? (  la flamberge =   » épée  » . épée => rapport avec sexe  de l’homme ? )  des curés , mais le prêtre en personne : Dans l’ancienne tradition  » anti- calotine  » …….

    Ceci – dit ,  » n’avoir pas un radis  » , ce n’est pas souffrir d’une virilité défaillante , mais être dépourvu d’oseille ( pour rester dans le domaine potager  lol ) . Pourquoi ?  Le radis pourrait il être creux comme comme une bourse vide ?  Non , en fait ce serait parce qu’il ne vaut pas grand chose :  » des nèfles  » comme on dit …

    N.B : Dans les années 1880 , on appelait  » radis  » la pièce d’un sou  sou …( On trouve dans Courteline Courteline la réplique :  » Flûte ! Vous m’agacez ! Allez vous  » faire lanlaire  » , vous n’aurez pas un radis !  » )